Route Zantiebougou-Kolondieba: IBK lance les travaux de bitumage

aa

Le Président de la République, SEM Ibrahim Boubacar KEITA, a rocédé, hier dimanche, dans la commune rurale de Kolondièba au lancement officiel des travaux de construction et de bitumage de la route Zantiebougou-Kolondieba- Frontière de Côte d’Ivoire.

Le lancement a eu lieu en présence des Présidents des Institutions de la République du Mali, les membres du gouvernement, les Ambassadeurs du corps diplomatique en poste à Bamako, les Partenaires techniques et financiers, les Autorités administratives et politiques du Cercle de Kolondieba et de la région de Sikasso, les chefs coutumiers de Kolondieba, et une foule en liesse sortie massivement pour accueillir et remercier le président d’être un Kankelentigi, d’avoir honoré sa promesse.
Dans son projet présidentiel, « le Mali d’abord », le candidat Ibrahim Boubacar KEITA avait mis un accent particulier sur le renforcement et le développement des infrastructures de transports et notamment d’aménagement routiers et de facilitation du transport sur le corridor Bamako-Zantiebougou-Sanpedro. La construction de cette route rentre dans ce cadre.
Ce projet multinational, la route, s’associe au développement institutionnel des corridors, l’harmonisation des réglementations du marché des Transports routiers et l’intégration de la chaîne logistique des opérations portuaires et ferroviaires.
Le Président de la République après avoir procédé au lancement officiel des travaux de construction et de bitumage, a accordé une interview à la presse, et s’est ensuite rendu dans le vestibule des sages de Kolondieba pour une visite de courtoisie aux notables, une marque d’attention et de considération à nos us et cultures.
Longue de 140 km, cette nouvelle route bitumée, un véritable espoir pour cette localité enclavée, depuis l’indépendance, est le maillon manquant du grand corridor Bamako- Bougouni-zantiebougou-Kolondieba-Boundiali-Kani-San Pedro, long de 1046 km.
Le Coût total du Projet : 70 milliards de FCFA. Il est financé par le Mali, la BAD, l’U.E, L’UEMOA, et BM.
La fin des travaux, qui est prévue dans 24 mois, facilitera le développement socio-économique, les échanges commerciaux, l’accès facile aux centres médicaux pour les populations bénéficiaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *