Search
lundi 30 novembre 2020
  • :
  • :

Le RPM est une grossesse portée par le Dr Tréta

Le Dr vétérinaire des Universités Soviétiques, Bocar Tréta Président du RPM, en larmes après le départ de IBK du pouvoir.
Loin s’en faut, ceux qui lui prêtent le vocable de «lâcheté», vous avez tiré à terre et vous lui faites un faux procès. Avons-nous un problème de mémoire dans ce pays? En 2013, n’eût été le Dr. Tréta, Mohamed Diarra, ancien ministre de la Justice, Nankoman Keita, IBK était donné mort politiquement, il n’allait pas se présenter à la présidentielle.
Le RPM est une grossesse portée par le Dr Tréta pendant des années avec les douleurs atroces, quand IBK était dans le «Bois» ou dans la «Boue», en subissant tous les coups bas. Cette grossesse a accouché dans les urnes en 2013, avec la bénédiction des religieux. Mais qu’est-ce que IBK a fait à Tréta? Le Dr. Tréta et les autres cadres du RPM qui ont ressuscité l’espoir politique de IBK en 2013 et qui se sont battus pour sa réélection en 2018, ont été écartés du pouvoir. Ensuite, insultés, trimballés, dénigrés et humiliés par IBK publiquement et son clan de courtisans.
La preuve, pour la présidence du parlement en 2020, le Parti avait jeté son dévolu sur l’honorable Diarrassouba, mais IBK et son clan ont imposé Timbiné Président de l’Assemblée. À part, Abdoulaye Idrissa Maiga, aucun PM de IBK n’est issu des rangs du RPM.
Le Président IBK est parti et appartient à l’Histoire et au passé.
Les Tréta sont des Maliens, qui doivent participer aux différentes concertations, parce qu’ils n’avaient pas épousé IBK, comme Mari. On ne peut reprocher à IBK, une gestion clanique et familiale dans laquelle, son Parti était exclu et vouloir exclure le RPM du débat public, après la chute du régime. Je l’ai toujours dit aussi que le Dr. Treta a manqué de charisme et de leadership pour l’Union autour au Parti, mais moralement, IBK était obligé de le récompenser pour sa fidélité et son engagement à faire exhumer le Parti en 2013, pour faire élire IBK, à la magistrature, avec la bénédiction des religieux.
Le Mali est à un nouveau tournant, toutes les intelligences comptent pour la reconstruction du pays. Nous n’allons pas reproduire les mêmes erreurs, d’exclure certains de la gestion du pays, comme IBK l’a fait en 07 ans.
Les larmes de Tréta ne sauraient être autres que l’expression des humiliations subies par IBK et son clan, sachant que c’est grâce à lui qu’IBK a su se faire confiance en 2013, pour se porter candidat à la présidentielle.

Pr Brehima Mamadou Koné




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *