Search
mardi 21 mai 2019
  • :
  • :

Sana Tabou: accord politique de gouvernance, Sanga Wuli

Le président se doit de remercier, à défaut de le récompenser en plus des 500 millions qui lui sont offerts pour critiquer et proposer, le Chef de file de l’Opposition pour avoir proposé un Accord politique… Le projet de l’Opposition initialement conçu, dans une crise alimentaire, comme un « accord de partage de responsabilité » (en clair partage de gâteau), a plutôt donné lieu à un Accord politique de gouvernance. Du pareil au même, se moqueront sans les férus du détail. Sauf qu’à l’arrivée les effets sont totalement différents de même que les conséquences.

Pour le Chef de file de l’Opposition, il y a eu maldonne. Les saveurs des fruits proposés par Boubou n’étaient à la hauteur de l’odeur des fleurs humées par l’Opposition. En d’autres termes : Ko mona kan min kan jegué ma tila o kan kan. L’opposition, toutes tendances confondues, a dû se contenter de quelques 4 poudrières. Et ça, ça ne passe pas pour Soumi qui espérait plus 2 départements ministériels pour son Front pour la sauvegarde de la démocratie (FSD).

Si la pilule reste amère à avaler pour l’Opposition, IBK et son Premier ministre se frottent les mains. Non seulement, ils ont pu débaucher quelques grosses pointures de l’Opposition avec tout le désastre et désordre que cela entraine ; l’Opposition étant déjà très affaiblie et divisée. Mais aussi, la trouvaille d’Accord fait recette et même grand buzz dans le landernau politique.

En effet, en plus de la quasi-totalité des regroupements qui ont accouru pour parapher, plusieurs autres formations ou regroupements continuent d’accourir pour adhérer. Tenez : après la Coalition malienne pour le développement (CMD) présidée par le Dr Cheick Modibo DIARRA, (4ème à la présidentielle) qui s’est engagée, le 2 mai,  c’était au Front Uni pour le Changement de signer l’Accord politique de gouvernance lundi 6 mai 2019.

Ont suivi ces regroupements politiques : le Rassemblement des Écologistes du Mali (mercredi 8 mai 2019),  l’Alliance Kayira de l’ex-candidat à la présidentielle Hamadoun TOURE… Et, selon les observateurs, beaucoup d’autres se bousculent au portillon de la Primature pour adhérer au fameux Accord. Sans tabou. C’est le sanga wuli ou l’effet de mode.

PAR BERTIN DAKOUO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *