Sans Tabou: un honneur dénié à la chancelière Merkel

Qui aurait cru un HOLLANDE accueilli à Bamako sans cette très forte mobilisation populaire des Maliens, doublée d’exhibition d’un pan important de notre riche et diverse culture dont nous sommes fiers ? C’était pourtant ce triste décor qui a été réservé, dimanche dernier, à l’accueil de la chancelière allemande, Angela MERKEL, par le Président IBK.

Il est de coutume que les organisateurs des cérémonies d’accueil des grandes personnalités dans notre pays mobilisent des troupes artistiques et des groupes culturels, tels que les masques dogons, les chasseurs, les marionnettes bambaras, les danseurs bobos, les griots, le folklore peul, sonrhaï, tamasheq, pour exprimer à l’hôte du jour notre joie et pour lui dire merci d’être venu sur cette terre africaine du Mali.
Malheureusement, les organisateurs de la visite n’ont pas songé à faire voir à cette «Dame de cœur qui a souci du Mali» et sa forte délégation, notre riche et variée culture.
Il n’est un secret pour personne, qu’outre l’objet principal de leurs visites chez nous, ce qui impressionne davantage les Occidentaux c’est notre culture, notamment nos pas de danse et notre folklore. Pour preuve, ils sont combien d’Occidentaux à venir visiter nos sites touristiques et notre patrimoine culturel ?
Mieux, ces Occidentaux qui viennent chez nous savent qu’on est pauvre. Alors on ne peut que leur ouvrir notre cœur (culture) pour leur exprimer notre gratitude.
Il est inconcevable de mettre ce manque de tact des organisateurs de la visite sur le dos de l’état d’urgence au Mali qui est loin d’être suivi ; encore moins de l’importance de l’hôte du jour. Et pour cause, la Chancelière allemande n’est pas « un n’importe qui». Elle est la femme la plus puissante d’Europe. Et l’Allemagne, 1er pays à reconnaître le Mali indépendant, fait partie de nos partenaires privilégiés dans plusieurs domaines.
Réduire l’accueil de cette «Grande dame, qui porte le Mali dans son cœur» au strict minimum protocolaire, n’est pas digne du grand Mali, reconnu pour son hospitalité légendaire ; son Diatiguiya pareil nulle part.
En tout Angela MERKEL méritait mieux que le déroulement du tapis rouge. Elle avait droit à un bain de foule depuis l’aéroport et un accueil populaire sur les grandes artères de Bamako.
Mais, rien de tout cela. Alors, il a manqué dans l’accueil à la Chancelière allemande dans notre pays, ce grain de sel qui aurait donné plus de saveur à cette visite de renforcement de la coopération entre nos deux pays.
Qui n’a pas encore souvenir de l’accueil de François HOLLANDE dans notre pays ?
Il a eu droit à tous les honneurs. Certes, MERKEL n’est pas HOLLANDE, mais elle méritait tout de même plus de considération.
Par ailleurs, les autorités européennes, pour diverses raisons, à défaut de mobiliser les nationaux pour l’accueil des chefs d’État ou de gouvernement africains, mobilisent les communautés africaines à leur réserver un accueil populaire depuis l’aéroport. Cela, pour permettre aux visiteurs du jour de commuer avec leurs ressortissants.
En tout cas, si le Mali a un label qui lui est reconnu par tout visiteur (résident ou de passage) c’est incontestablement son «diatiguiya légendaire». Alors, faisons en sorte que ce trésor se perpétue. À défaut, on deviendra autre chose. À moins que cela soit le souhait de certains.
«Si tu rases la tresse par laquelle l’on t’identifie, tu deviendras autre chose», enseigne un proverbe bambara bien connu.

Par Sékou CAMARA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *