Sans Tabou: violentes manifestations du mercredi, pour ou contre Ras Bath ?

12

L’appel du très tonitruant animateur de radios à l’endroit de ses fans pour venir le soutenir au tribunal de la commune IV du district où il devrait comparaitre, avant-hier mercredi, a basculé rapidement dans la violence. Les supporteurs du Rasta en chef sont sortis par milliers pour prendre d’assaut ledit tribunal, malheureusement, au lieu d’être la solution, cette manifestation a créé d’autres équations à résoudre.

En publiant sur sa page Facebook des messages appelant les jeunes à venir le soutenir, Mohamed Youssouf BATHILY n’a certainement jamais souhaité une mobilisation qui ôte la vie à un manifestant et qui occasionne des blessés et des dégâts matériels importants. C’est malheureusement, la triste réalité à laquelle la capitale a assisté, mercredi dernier, lors de sa comparution avortée, à cause de la réaction incendiaire de certains de ses fans. Aujourd’hui, le commun des Maliens est en droit de se poser la question de savoir à qui profitent ces violences ? A Ras Bath, pour qui les manifestants sont sortis nombreux ? Certainement pas ! Car causer des dégâts, engendrer des blesser et même des morts pour un prévenu à qui l’on reproche déjà des choses n’est pas une alternative défendable. Aux manifestants ? Certainement oui, en tout cas pour certains. Car, selon des sources concordantes, les manifestants sortis nombreux n’avaient pas la même ambition. En effet, des mécontents voulaient profiter de cette mobilisation pour régler des comptes. Nul n’ignore dans notre situation actuelle que la capitale regorge, ces derniers temps, beaucoup de mécontents : des commerçants victimes de l’opération de libération des voies publiques, des opposants qui veulent découvrir à tout prix des poux sur un crâne rasé du pouvoir en place…
Donc, cette violente manifestation, jusqu’à ce qu’on arrive à mettre la main sur leurs vrais auteurs, risque d’enfoncer davantage l’accusé, au lieu d’être une solution pour lui.
Il est dommage et déplorable pour Ras Bath que des personnes mal intentionnées se soient sautées sur l’occasion pour tenter de se venger du pouvoir. Les manifestants, en procédant par la violence pour réclamer justice pour Ras Bath, ont enfreint à la loi. Un comportement qui n’est pas digne de la jeunesse d’un pays, surtout que la situation s’est compliquée avec la mort d’un manifestant par balle réelle et aussi par des blessés graves et des véhicules sécuritaires incendiés.
En attendant que la lumière soit faite pour situer les responsabilités, le moins que l’on peut dire est que les manifestants se sont décrédibilisés en faisant sienne la violence comme arme de défense, dans un cadre démocratique. Autant la jeunesse malienne peut être saluée pour s’être montrée déterminée à répondre promptement à l’appel d’un des leurs se trouvant dans des situations difficiles, autant son comportement est à déplorer pour n’avoir pas agi avec la manière. Cette jeunesse se montrerait plus grande et mature si elle avait exprimé sa solidarité de façon civilisée et responsable. Car l’audience étant publique en vertu des textes de la république, ces jeunes avaient le droit de venir en nombre assisté à la comparution de leur camarade. Mais les violences qui ont suivi cette manifestation ont mis à l’eau leur bonne intention, s’il y en avait.

PAR MODIBO KONE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *