Santé animale des régions du Nord: le CICR et le ministre de l’élevage s’engagent

8

Avant-hier mardi, le ministre de l’Elevage et de la pêche, M. Nango Dembélé et le chef de la délégation du Comité international de la croix rouge (CICR) ont paraphé un protocole d’accord pour la mise en œuvre du programme de la campagne de vaccination des bétails dans les régions du nord de notre pays. La cérémonie s’est déroulée dans la salle de conférence du département de l’élevage et de la pêche, en présence des membres du cabinet.

Cet accord vise à renforcer la coopération pour la prochaine campagne de vaccination du bétail au nord de notre pays. Il s’agit d’une vaste campagne de vaccination qui vise les animaux des régions du nord du pays, depuis des années. Malgré l’insécurité qui prévaut dans la partie nord du pays le CICR appuie, d’une manière efficace, ce programme qui est devenu une activité rituelle et un socle de la coopération entre les autorités compétentes et le CICR. En marge de la vaccination, d’autres activités notamment la distribution d’aliments de bétail à la période de soudure, la réalisation des puits pastoraux pour désaltérer les animaux en période de chaleur sont des activités qui accompagnent ce programme de vaccination.
M. Christophe Leudi, le chef de la délégation du CICR, dans son allocution, a révélé que cet accord est devenu une routine pour son institution dans le cadre du soutien de l’élevage dans notre pays. Il a, à cet effet, affirmé que le présent accord est le fruit du succès des activités de la campagne précédente.
« En 2015, le programme a permis de vacciner 2.700.00 de têtes dans la zone ciblée », a-t-il dit, avant de relevé que ce programme a pour principal objectif de permettre aux populations pastorales du nord du pays de garder leur bétail en bonne santé et condition d’hygiène, malgré la crise qui y prévaut.
Le ministre Dembélé a, de son côté, soutenu que cette cérémonie de signature est pleine de signification : elle dénote de l’engament du CICR aux côtés du ministère de l’Élevage et de la Pêche pour le bien-être du cheptel de notre pays. Le ministre a salué l’engagement du CICR à mener à bon port, les campagnes de vaccination dans le Nord même pendant la période d’insécurité, à un moment où très peu de partenaires ne prenaient pas le risque de rester au Mali. À cet effet, ‘’permettez-moi de vous adresser, par ma modeste voix, de vous adresser les remerciements les plus sincères des populations pastorales du nord du Mali, de tout le gouvernement et celui du président de la République ».
Pour un coût global de 1,5 million de Francs suisses, ledit programme cible directement 90.000 ménages. Pour ce qui est de la campagne, elle diffère des autres couramment effectuées, notamment celle contre la péripneumonie bovine, la peste des petits ruminants, les charbons, la clavelée et les pasteurelloses.

Par Christelle KONE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *