Search
dimanche 22 juillet 2018
  • :
  • :

Santé-sécurité au travail et risques professionnels: UITA/Mali renforce les capacités de ses adhérents

La Coordination de l’Union internationale des travailleurs de l’alimentation, de l’agriculture, de l’hôtellerie-restauration, du tabac, du catering et des branches connexes (UITA) du Mali, à l’instar de ses sœurs organisations du monde entier, a célébré, le samedi dernier, à la Direction nationale de l’Agriculture, le10 avril, journée UITA, à travers une conférence-débat sur deux thèmes majeurs : ‘’l’importance du système de management de la santé et de la sécurité au travail dans les entreprises’’ et ‘’’les risques professionnels dans l’entreprise agro-alimentaire’’. Animée par le Dr Boulkassoum DICKO, spécialiste SST au niveau de l’Institut national de prévoyance sociale (INPS), la journée a permis à la vingtaine de participants de s’imprégner sur les risques du secteur.

Le Syndicat national de la production (SYNAPRO) affilié à l’UITA n’est pas resté en marge à la célébration de la 12e édition de la Journée de l’Union internationale des travailleurs de l’alimentation, de l’agriculture, de l’hôtellerie-restauration, du tabac, du catering et des branches connexes (UITA). Le SYNAPRO, au sein duquel la formation continue des syndicalistes est une réalité, a organisé, avant-hier, à l’intention d’une vingtaine de ses membres une journée de réflexion qui a édifié tous les participants conviés à cette activité. Elle se situe dans le cadre du premier projet 60035 de l’UITA Mali concernant l’organisation, l’éducation syndicale et santé et sécurité au travail (SST).
‘’L’importance du système de management de la santé et de la sécurité au travail dans les entreprises’’ et ‘’les risques professionnels dans l’entreprise agro-alimentaire’’, tels étaient les thèmes débattus à l’occasion la présente journée.
En effet, la Journée de l’UITA célébrée le 10 avril de chaque année, mais décalée au plan national pour des raisons objectives, est retenue par l’Inter africaine de la prévention des risques professionnels (Iaprp) en reconnaissance des efforts que déploie l’UITA en matière de sécurité et santé au travail et de prévention des risques professionnels.
Au cours des travaux, les participants ont eu à suivre deux communications introductives aux débats par le spécialiste en santé et la sécurité au travail et l’environnement et non moins expert national du Bureau international du travail (BIT), le Dr Boulkassoum DICKO.
Ce dernier, dans son mot introductif, a rappelé que le mois d’avril est considéré comme le mois de la prévention au cours duquel se tiennent plusieurs d’activités parmi lesquelles il a cité le 10 avril qui a été retenu comme la journée internationale de santé et de sécurité au travail de l’Union internationale des travailleurs de l’alimentation, de l’agriculture, de l’hôtellerie-restauration, du catering, du tabac et des branches connexes (l’IUTA). L’objectif étant, selon le formateur du jour, qui est également expert national de l’IUTA, de mettre l’accent, ensuite, sur la préservation de la santé et de la sécurité des travailleurs qui animent ce secteur.
En outre, le mois recouvre un autre évènement phare qui est celui du 28 avril retenu comme journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail. Cette année, le thème choisi pour cette journée est : ‘’Génération santé et sécurité au travail’’. Par cette thématique, il s’agit selon Dr DICKO, spécialiste SST au niveau de l’Institut national de prévoyance sociale (INPS), de sensibiliser l’ensemble des travailleurs, y compris les jeunes travailleurs sur la préservation de leur santé et de leur sécurité au travail.
L’une des particularités de cette année est que, sur le plan international, la Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail a été couplée à la Journée mondiale contre le travail des enfants (célébrée habituellement chaque 12 juin).
Le dernier événement en vedette courant ce mois, est celui de la Journée africaine de prévention des risques professionnels pour la célébration de laquelle il a été retenu comme thématique : ‘’La promotion des structures de santé sécurité au travail : base légale et gouvernance’’.
Dans son allocution d’ouverture de la conférence consacrée à la célébration du 10 avril, le secrétaire général du SYNAPRO, Karimou DIARRA dit Togola n’a pas manqué de manifester sa joie. Et ce, pour deux raisons.
D’abord, il s’agit, dit-il, de l’Union internationale des travailleurs de l’alimentation, de l’agriculture, de l’hôtellerie-restauration, du tabac, du catering et des branches connexes (UITA) auquel le Syndicat national de la production (SYNAPRO) s’est volontairement affilié depuis plusieurs années avec deux autres syndicats nationaux, mais dont ceux-ci se sont retirés à cause des difficultés à honorer leurs engagements de paiement de cotisation. « Dieu merci notre syndicat est parvenu à s’acquitter de sa cotisation de 2018 », a dit Karimou DIARRA avec fierté.
Le second motif de satisfaction du secrétaire général du SYNAPRO est relatif aux thèmes débattus et aux sous thèmes nationaux. Car ils sont d’une importance capitale par rapport, souligne-t-il, à l’activité humaine.
Justifiant les thématiques retenues, il a laissé entendre qu’à travers celles-ci, l’UITA voudrait non seulement attirer l’attention sur leur rôle combien important aussi bien pour l’entreprise que pour les travailleurs, mais surtout amener ces acteurs à s’approprier la démarche prévention/productivité qui passe par l’éducation du travailleur afin de l’amener à avoir des habitudes, des comportements et des réactions qui non seulement empêchent les risques de survenir, mais aussi, et surtout contribuent à l’amélioration de la productivité.
Par ailleurs, le secrétaire général a remercié l’UITA à travers son siège ainsi que tous ceux qui ont mûri et initié l’idée pour que l’Union internationale puisse exister.
Occasion également pour lui d’associer les mêmes remerciements aux participants et participantes et au conférencier qui a toujours accompagné le SYNAPRO à travers les propositions de thèmes et leurs animations.
Rappelons que UITA est une fédération internationale d’organisations syndicales représentant les travailleurs dans les secteurs de l’agriculture et des plantations, de la préparation et de la transformation des produits alimentaires de boissons, de l’Hôtellerie, de la restauration et du catering, et dans toutes les étapes de la transformation du tabac. Avec 2,5 millions de membres cotisants, elle est composée de 429 organisations syndicales affiliées dans 130 pays représentant plus de 10 millions de travailleurs dans les secteurs couverts par l’UITA dont le Mali.

Par Mohamed D. DIAWARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *