Search
lundi 22 octobre 2018
  • :
  • :

SBM au siège du RPM: le nouveau PM s’assure du soutien des tisserands

Le Premier ministre, Soumeylou Boubèye MAIGA (SBM), a effectué, le samedi dernier, une visite au siège du Rassemblement pour le Mali (RPM). Une démarche du chef de l’exécutif visant à solliciter l’accompagnement des politiques à la bonne réalisation de sa feuille de route inspirée du projet du président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA.

Le Premier ministre a entamé cette série de visites par le parti ASMA-CFP puis le RPM (samedi) et à la Convention de la majorité présidentielle (CMP), hier dimanche. Ce samedi, il était 15 heures lorsque le président du parti Rassemblement pour le Mali (RPM), Bocary TRETA, recevait le nouveau Premier ministre, Soumeylou Boubèye MAIGA, précédemment Secrétaire général de la présidence de la République.
Après les poignées de mains fraternels et des accolades amicaux entre les deux personnalités politiques du pays, dans la salle de réunion du RPM, s’est tenue une réunion élargie à plusieurs responsables du parti présidentiel. Pendant près de 30 minutes de huis clos, le Premier ministre s’est entretenu avec les cadres du RPM, dont des députés et ministres du parti.
Au terme de cette rencontre, le Premier ministre et le président Bocary TRETA ont lâché quelques phrases à la presse. Pour le PM, l’initiative s’inscrit dans le cadre de la démarche amicale avec des forces politiques du pays. Au Mali, le RPM est la 1ere force politique en termes d’élus et de conseillers communaux. A cet titre, au-delà d’être le parti du président IBK, SBM estime qu’il est important de rencontrer les cadres de ladite formation politique.
« C’est un devoir de venir rencontrer les cadres du RPM. Le parti est la colonne vertébrale de la majorité présidentielle. Il est le socle de la stabilité », a justifié le Premier ministre, cet homme au palmarès de « connaisseur des rouages » de l’administration d’Etat.
SBM a le soutien du RPM et la bénédiction de la CMP
Malgré que Soumeylou Boubèye MAIGA remplace un cadre du parti du Tisserand, TRETA lui réitère le soutien et l’accompagnement de l’ensemble du RPM pour la réussite de la mission a lui assignée par le Chef de l’Etat. Du coup, le président du RPM s’oppose à l’avis de plusieurs observateurs politiques. Pour ceux-ci, le choix de SBM à la Primature ne doit pas enchanter le RPM.
« Nous avons bien accueilli la nomination de Soumeylou Boubèye MAIGA comme Premier ministre du Mali. C’est un choix du président IBK que nous soutenons. Tout choix de IBK est notre choix. Au-delà de tout, Soumeylou Boubèye MAIGA est responsable politique d’une formation appartenant à la mouvance de la majorité présidentielle », a déclaré le Dr Bocary TRETA.
Au-delà de cette rencontre qu’ils ont convenu d’appeler de prise de contact, les deux responsables politiques ont décidé de se retrouver très prochainement au tour de l’organisation des élections de 2018, la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger.
« L’organisation des élections transparentes, crédibles en 2018 et la paix entre les Maliens constituent mes priorités », a indiqué le Premier ministre.
Dans la même dynamique, après le RPM et son parti, le Premier ministre a rencontré également hier dimanche les responsables de la Convention de la majorité présidentielle (CMP). Ceux-ci lui ont témoigné aussi de leur soutien.
Pour les adversaires politiques du RPM et de la CMP, la nomination d’un autre cadre politique en dehors du parti présidentiel est un mauvais casting du président IBK.
De plus, ils reprochent au président de changer constamment de gouvernement. A quelques mois avant la fin de son mandat, IBK est à son 5e Premier ministre, un record au Mali démocratique, témoignent plusieurs hommes politiques. En moyenne, un Premier ministre par an.
Dans son communiqué de presse sur le choix du Premier ministre, le parti Parena souligne l’instabilité gouvernementale chronique comme une illustration d’un manque criard de vision du président IBK et d’une profonde crise politique.

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *