Search
mardi 20 avril 2021
  • :
  • :

Scandale des cartes Nina: le Consulat saccagé à Paris

À l’appel d’un groupe d’activistes dénommé ‘’Anti-NINA’’, le bâtiment abritant le Consulat général du Mali à Paris, sis au 53 rue Moche A Bugnolet, a été l’objet d’une violente attaque, le vendredi 19 février 2021, par une soixantaine de personnes, occasionnant des blessés parmi les vigiles et d’importants dégâts matériels. L’intervention des forces de l’ordre françaises a permis l’interpellation une vingtaine de personnes et les enquêtes se poursuivent. Qu’est-ce qui s’est réellement passé ce vendredi à Paris pour que de paisibles citoyens maliens en France saccagent leur consulat ?

L’attaque et le saccage du Consulat sont consécutifs aux appels récurrents à la violence de certains responsables d’associations maliennes de France opposés au rattachement entre la carte NINA et le passeport biométrique.
Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a, dans un communiqué publié, ce samedi, condamné fermement ces actes de vandalisme et dit avoir engagé immédiatement des poursuites contre les présumés auteurs.
Rassurant les usagers que toutes les dispositions nécessaires ont été prises pour sécuriser les locaux et le personnel du Consulat, le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale tient à exprimer toute sa solidarité à l’ensemble du personnel du Consulat et souhaite prompt rétablissement aux blessés et annonce que les activités au niveau du Consulat reprendront dès que les conditions seront réunies.

La violence
Dans une lettre adressé ce vendredi même, 19 février 2021, au ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, le chargé d’affaire du Mali, Abdallah Ag HAMA donne la version officielle de cette tentative d’occupation des locaux du Consulat Général du Mali à Paris qui n’honore pas notre pays.
Selon lui, le vendredi 19 février 2021, aux environs de 14 heures, le Consulat général du Mali à Paris sis au 53 rue Hoche 93170, a fait l’objet d’une attaque violente du Mouvement anti-NINA.
Suite à l’appel à la violence sur les réseaux sociaux de Monsieur Ali ROI IKK dit HAS 24, une soixantaine de personnes environ se sont regroupées aux alentours de la station de metro Galieni pour mettre à exécution les menaces du mouvement Anti-NINA.
A leur arrivée au Consulat, les intéressés, se sont directement attaqués aux vigiles qui filtraient les entrées avec des projectiles, gaz lacrymogène, barre de fer, cocktails Molotov et autres armes non identifiées.
Cette tentative d’entrée par effraction a occasionné trois (03) blessés légers parmi les vigiles et d’importants dégâts matériels.

Le bilan
Le Constat d’huissier pour arrêter le bilan définitif est en cours. En attendant, on relève :
-la destruction de la baie vitrée de la porte d’entrée principale, de deux fenêtres, des véhicules du Consul Général, du chef de la sécurité du Consulat et d’un agent du Bureau de l’INPS France et de deux caméras de vidéosurveillance ;
-le saccage du Hall principal et de la salle des machines ;
Les forces de l’ordre françaises qui avaient effectué un premier passage aux environs de 12 heures suite à l’alerte du Consul sont revenues aux environs de 15 heures pour les disperser à coup de gaz lacrymogène.
Une vingtaine de personnes ont été interpelées et conduites au commissariat de Bagnolet.
Aussi, convient-il de signaler la présence sur les lieux du Directeur de Cabinet venu à la demande du Préfet de Seine Saint Denis pour s’enquérir de la situation.
Ayant pris connaissance de la situation, quelques responsables d’association et de partis politiques se sont présentés au Consulat pour condamner l’incident et témoigner de leur soutien à la mission diplomatique consulaire.
Au regard de la situation et en attendant les instructions du Ministre, le Consulat sera fermé quelques jours le temps de la remise en état des locaux.

Le problème
Pour rappel, la diaspora malienne évoque depuis des années des soucis d’accès à cette carte d’identification nationale. Beaucoup ont perdu leur boulot et ont du mal à se régulariser.
Le Premier ministre avait annoncé, il y a un mois, jour pour jour, le 19 janvier 2021, que les difficultés liées à l’obtention de la Carte NINA seront bientôt un mauvais souvenir. Ils ont donné un numéro et une adresse mail pour les réclamations…
Entouré des ministres de l’Administration Territoriale, de la Sécurité et de la Protection Civile, ainsi que de celui des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine, le Premier ministre dit s’employer à trouver des solutions à très court terme à la problématique de la carte NINA.
Moctar OUANE avait décidé, dans un premier temps, d’envoyer dans les semaines à venir des équipes spéciales d’enrôlement dans les missions diplomatiques de France, d’Espagne, d’Italie et de Côte d’Ivoire.
Au même moment, les opérations d’enrôlement se poursuivront à l’intérieur du pays. Telles étaient les décisions fortes prises à l’issue de la réunion de suivi sur l’équation NINA, ce jour.

PAR BERTIN DAKOUO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *