Search
lundi 19 août 2019
  • :
  • :

Scandale des engrais: Bafotigui épingle le ministre e l’Agriculture

Malgré le maintien de la subvention de l’État sur les intrants agricole, don l’engrais, la campagne agricole en cours est fortement menacée et la famine plane désormais sur le monde rural du Mali. Et pour cause ? « Dans tout le Mali, sauf la zone CMDT de Fana, les paysans ne disposent que d’un sac d’engrais pour un hectare. L’écrasante majorité des engrais à distribuer ne le sont pas à ce jour ». Face à cette réalité, le ministre a dit ‘’une contre-vérité’’ en affirmant la disponibilité totale des engrais. Au regard de l’évolution de l’hivernage, il semble que si les engrais ne sont plus disponibles dans une semaine, le Mali échappera difficilement à la catastrophe. C’est en tout cas, le sens d’une lettre ouverte de l’honorable Bafotigui DAILLO au ministre de l’Agriculture à qui, il demande de dire la vérité au Malien. L’intégralité de la lettre du député en date de ce 28 juillet.

LETTRE OUVERTE AU MINISTRE DE L’AGRICULTURE DU MALI

Monsieur le Ministre.

Notre pays n’est pas en mesure de maîtriser la pluviométrie en cette période de changement climatique. Au centre du Mali, les paysans ne peuvent plus cultiver, à cause de l’insécurité. Nous sommes tous convaincus que nos terres sont aussi affaiblies.

Monsieur le Ministre,

Vous avez effectué une tournée dans les cercles de Bougouni, Sikasso, Kadiolo. Koutiala, Doïla et Kita pendant laquelle vous avez déclaré à la télévision nationale du Mali et à la radio que les engrais sont disponibles sans tenir compte de la réalité.

Monsieur le Ministre,

Je vais faire allusion à b lettre du collectif des fournisseurs des intrants agricoles du Mali (Réf N°I5/CFIAM/20I9) du 03 juillet 2019 qui stipule : « Monsieur le Premier Ministre, nous venons par la présente vous informer qu’au titre des campagnes agricoles 2016-2017, 2017- 2018 et 2018-2019, nos membres ont fourni des engrais en subvention de l’État à hauteur des budgets prévus par le ministre de l’Agriculture. Le cumul des payements attendus de l’État au titre du remboursement de la subvention pour les deux campagnes se chiffre à plus de 20 milliards de FCFA. Les mandats reçus à titre de remboursement pour les campagnes 2016-2017 et 2017-2018 sont pour la plupart en souffrance. Le plus surprenant est que plusieurs mandats de ces campagnes ne sont toujours pas émis. Quant à la campagne 2018-2019, aucun mandat n’est émis à ce jour… La nouvelle campagne 2019-2020 lancée par son excellence Monsieur le Président de la république le 18 juin 2019 à Bougouni porte sur 73 000 tonnes d’engrais. Les stocks disponibles pour la couverture de cette campagne étant en tierce détention, aucun sac d’engrais n’a pu être livré à la date d’aujourd’hui. Les mains levées des banques sur ces stocks ne pouvant être obtenues qu’après couverture de nos engagements. Ainsi, pour nous permettre de livrer correctement et dans les délais les lots qui nous ont été adjugés, nous vous saurions obligés des dispositions utiles que vous voudrez bien faire prendre pour le règlement des arriérés… »

Monsieur le Ministre.

Pourquoi refuser d’avouer à soi-même la vérité ?

Vous avez dit une contre-vérité en affirmant à la télévision nationale la disponibilité totale des engrais.

Monsieur le Ministre.

Dans tout le Mali, sauf la zone CMDT de Fana, les paysans ne disposent que d’un sac d’engrais pour un hectare. L’écrasante majorité des engrais à distribuer ne le sont pas à ce jour alors que l’hivernage a bien commencé depuis quelques semaines. Pourquoi ne pas dire simplement la vérité aux Maliens ? Pourquoi ne pas reconnaître les difficultés financières de l’État et situer les responsabilités en la matière ?

Monsieur le Ministre.

En 2018, au ministère des Transports, vous avez donné un faux espoir de train (Bamako- Dakar) à toute la population de la région de Kayes, et cela pour des raisons électorales uniquement.

Monsieur le Ministre.

Je vous rappelle que la politique est la recherche de solution aux problèmes de la société et non des contre-vérités pour déplacer les problèmes.

Monsieur le Ministre,

Je vous informe que si les engrais ne sont plus disponibles dans une semaine, vous aurez créé une catastrophe nationale ; vous aurez planifié la faim pour tout le peuple malien.

Monsieur le Ministre,

Pendant votre tournée évoquée ci-dessus, vous avez évoqué, dans le cadre de la subvention, le terme de « l’initiative riz (2008 Gouvernement Modibo Sidibé) ». Quel est le lien entre l’initiative riz et la subvention de cette campagne ? Est-ce une méconnaissance du domaine ?

Monsieur le Ministre.

Est-ce que vous avez rencontré les fournisseurs d’intrants ?

Pouvez-vous encore sauver la campagne agricole 2019-2020 ?

Monsieur le Ministre,

Le verbe français ne fait de personne un bon paysan et le verbe français ne vous fera jamais honorer les engagements du Président de la République.

Monsieur le Ministre.

À mon avis et sous réserve de votre réaction documentée à la présente, vos contre-vérités peuvent être qualifiées de haute trahison, mais je laisse le soin au Procureur et au Président de la république de l’apprécier.

Bamako, le 28 juillet 2019

Honorable Paysan BAFOTIGUI DIALLO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *