Scolarisation des enfants: EDUC+Mali et solidarité laïque au secours des élèves du Mali

Des fournitures scolaires et des jeux d’éveil au bénéfice de plus de 20 000 scolaires de notre pays. C’est le geste de solidarité et de contribution de l’accès de tous à une éducation de qualité du Réseau Educ+Mali en partenariat avec l’ONG Solidarité laïque de France et de l’UNESCO. La cérémonie de donation pleine de symboles a eu lieu, hier mardi, dans la cour du Groupe scolaire Mamadou Konaté.

La cérémonie, présidée par le ministre de l’Éducation nationale, Kénékouo dit Barthélemy Togo, a enregistré la présence des responsables du Réseau Educ+Mali, dont son vice-président, Mamadou Dembelé ; le délégué général de Solidarité laïque de France, Michel Debon ; et le représentant de l’UNESCO, Ali Kola Daou. On y notait également la présence de l’ambassadeur de France au Mali, Évelyne DECORPS et le représentant du maire de la CIII du District de Bamako.
Ce fut d’abord le tour du représentant du maire de la CIII du District de Bamako de souhaiter la bienvenue à ses hôtes avant de remercier les donateurs pour l’importance et la portée du geste qui participe à la solidarité envers les enfants et leur égalité face à un droit élémentaire, celui de l’accès à l’école.
Selon le vice-président de Educ+Mali, le don représente des fournitures scolaires et des jeux au profit des enfants, au titre de cette rentrée scolaire 2016-2017. Il s’agit d’un geste de solidarité des élèves de France à leurs camarades du Mali. Il doit profiter à 20 000 élèves des différentes Académies de notre pays.
Quant à l’ambassadeur de France au Mali, elle a souligné l’importance de l’éducation pour une nation et particulièrement pour les filles. Elle a salué les efforts de solidarité laïque envers les enfants du Mali, à travers ce geste.
Pour le ministre de l’Éducation nationale, le geste s’inscrit d’abord dans le cadre du renforcement des relations de collaboration entre le Réseau Educ+Mali et son principal partenaire qu’est Solidarité laïque France.
Selon lui, Solidarité laïque soutient les initiatives du Réseau Educ+Mali dans le cadre de la mise en œuvre d’un programme régional axé sur l’éducation qui bénéficie de l’accompagnement substantiel de l’Agence française de développement (AFD), depuis 2005.
« Autant la rentrée des classes est une période de joie pour les élèves, autant celle-ci est un événement redouté par les parents du fait des dépenses auxquelles ils doivent faire face. À l’évidence, l’accompagnement correct de ce devoir est un véritable parcours de combattant pour les parents aux revenus modestes et pour les familles appelées à prendre en charge la solidarité de plusieurs enfants à la fois», a apprécié le ministre.
Selon Kénékouo Barthélemy Togo, les élèves, qui connaissent les multiples redoublements, se recrutent généralement dans ces catégories, ceux qui subissent les échecs scolaires, mais aussi ceux qui finissent par décrocher, lassés par les péripéties d’une vie scolaire aux supplices dans fin. Donc, le geste, dit-il, est un précieux soutien à des parents à moyens limités, engagés à offrir à leurs enfants un savoir leur permettant de s’épanouir et de contribuer à terme au développement de leur pays.
Aussi, apporte-t-il, au peuple du Mali, confronté à une épreuve aussi dantesque que machiavélique, un supplément de solidarité et un complément d’amitié du peuple français et du gouvernement de la République de France…
Il faut noter que le réseau Educ+Mali intervient sur 4 thématiques : Tic et enfance ; éducation de base ; éducation non formelle et Handicap.

Par Sidi Dao

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *