Sécurisation de la population et de ses biens à Gao: la Minusma offre du carburant aux forces de sécurité

aaa

A Gao, La Police des Nations Unies, UNPOL / MINUSMA a inauguré, ce 10 octobre, son projet à impact rapide intitulé «Dotation de carburant», au profit de Forces de défense et de sécurité maliennes (FDSM). Son objectif est de soutenir les FDSM pour leur permettre d’intensifier leurs efforts de patrouilles et de surveillance dans la ville de Gao et ses environs.

Le Directeur régional de la Protection Civile, le Directeur Régional de la Police de Gao et un Officier de la Garde Nationale se sont donné rendez-vous au Super Camp de la MINUSMA pour une sobre cérémonie de lancement dudit projet, dont le coût total est estimé à plus de 37 million de F CFA. La Police onusienne y était représentée par son responsable en charge de la gestion de projets à impact rapide.
« Le projet se déroulera sur une période de 3 mois ou plus. Il nous permettra de mener des patrouilles et d’autres opérations de manière conjointe avec la Police malienne, la Gendarmerie, la Garde Nationale et la Direction de la Protection Civile » a expliqué M. Amane Niyénan qui représentait le Commandant Régional de la Police onusienne à cette cérémonie.
Un total de 14 véhicules de FDSM a commencé dès ce jour à recevoir 50 litres de carburant par véhicule et par jour à la station d’essence de la MINUSMA. « Cet appui est, évidemment, très important pour la Direction Régionale de la Protection Civile ; nous l’utiliserons à bon escient pour le bien de la population. Vous n’êtes pas sans savoir que nous faisons 3 ou 4 sorties quotidiennement pour intervenir suite aux nombreux accidents qui surviennent sur la voie publique. Donc, la fourniture quotidienne du carburant par la MINUSMA nous aidera à bien mener notre mission régalienne de tous les jours : celle de la protection de populations et de leurs biens » a souligné le commandant Tioukiry Dao, directeur régional de la Protection Civile de Gao.
La situation sécuritaire demeure inquiétante dans la région de Gao, avec plusieurs incidents graves. Ceci freine d’une façon considérable le retour des autorités ainsi que le retour des acteurs humanitaires et de développement. Le Commissaire-divisionnaire Horoba Bertrand Dakouo, Directeur Régional de la Police malienne, se réjouit de cette assistance de la MINUSMA en carburant. « Le carburant ainsi attribué va nous permettre de mener encore plus des patrouilles dans la ville de Gao et ses environs, surtout en cette période d’incertitude et d’insécurité grandissante dans la région. Nous espérons que la MINUSMA sera toujours à nos côtés pour que nous puissions mieux sécuriser toute la population de la région de Gao » a promis le Directeur Régional de la Police.
La MINUSMA à travers sa Police travaille en étroite collaboration avec les Forces de défense et de sécurité maliennes depuis son déploiement dans la région de Gao pour appuyer et renforcer les capacités du personnel en uniforme de ces unités. Ces unités chargées de la surveillance territoriale et de la protection des populations civiles de la région, éprouvent d’énormes difficultés pour exécuter les missions qui leurs sont dévolues dans les conditions idéales. Ces difficultés sont dues entre autres, à l’absence de formations continues et au manque de moyens logistique. Pour combler ces insuffisances, la MINUSMA entreprend dans la région de Gao des formations au profit des FDSM. Les formations en Gestes et Techniques Professionnelles d’Intervention (GTPI), Maintien de l’Ordre (MO), Renseignements Généraux (RG), droits de l’Homme, les violences basées sur le genre (VGB) et le terrorisme ont été dispensées.
Aussi, grâce aux projets à impact rapide, la MINUSMA a déjà réhabilité certains bâtiments des services de sécurité et en a équipé en matériels divers, a procédé à la réparation de véhicules ainsi que l’octroi de matériels nautique à la Protection Civile de Gao. D’autres projets de réhabilitation, de construction de toilettes, de cellules tenant compte du genre sont en cours d’exécution au profit des services de sécurité de la région et ont bien avancé, d’autres en revanche sont en attente de financement.

SOURCE : MINUSMA