Search
mercredi 19 décembre 2018
  • :
  • :

Ségou: la bataille s’annonce rude

C’est une bataille de chiffonniers qui s’annonce entre Siaka DEMBELE (RPM), Mody N’DIAYE (URD) et Allaye BOCOUM (SADI) pour les prochaines élections régionales prévues, le 17 décembre prochain dans la cité des Balanzans. Ce sont les trois prétendants, à la tête des trois listes de partis politiques, qui ont sollicité les suffrages des électeurs en 4e région (Ségou) en vue de l’élection des conseillers régionaux du 17 décembre prochain.

Belles empoignades en perspective à Ségou pour la succession de Siaka DEMBELE, président sortant, à tête du conseil régional de la capitale des Balazans. Au total, c’est trois listes de candidatures qui ont été déposées pour cette conquête du conseil régional de Ségou en décembre prochain.
Il s’agit de l’alliance RPM, ADEMA, CODEM, CNID, ASMA, UM-RDA, YELEMA, FARE-Anka Wili, MIRIA, APR, MODEC drivée par Siaka DEMBELE, président sortant du conseil régional. Ce transfuge de l’ADEMA, qui a également fait un séjour aux FARE avant de se frotter au métier à tisser, est soupçonné d’être un protégé de Zoumana Mory Coulibaly, président de la fédération RPM de Ségou.
Pour lui barrer la route, le Dr Allaye BOCOUM, baron de la Solidarité africaine pour le développement et l’indépendance (SADI), a pris la tête du regroupement des partis SADI-PIDS-CNAS Faso Hèrè. Pharmacien de profession, le Dr Bocoum est dépeint comme un militant engagé et dévoué du parti de l’ancien leader estudiantin du Mali. Ce pharmacien, qui doit toute son ascension, aux coups de pouce du Dr Oumar MARIKO, se veut aujourd’hui être une alternative crédible pour la gouvernance de proximité dans la cité des Balazans.
La troisième liste en compétition et non la moindre, est celle conduite par l’honorable Mody N’DIAYE, l’élu de Barouéli sous les couleurs du parti du chef de file de l’opposition malienne, l’URD. Mody N’DIAYE, cet économiste qui a longtemps séjourné dans les rouages de l’administration et des finances de notre pays conduit à Ségou, une grande alliance composée de l’URD, du PRVM FASOKO, de l’UDD, du RpDM, du MPR, du PDES, de l’APM-Maliko, de l’ADP Maliba et de l’UFDP-Samaton. Vice-président de l’Union pour la République et la Démocratie, la principale formation politique de l’opposition, Mody N’DIAYE est un cadre, qui rêve de gouvernement autrement, se voit lui aussi comme une alternative crédible. Ses mandats de député à l’Assemblée nationale lui permettront-ils de gagner la sympathie des Ségoviens ?
Le temps nous permettra de juger !

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *