Semaine consacrée aux personnes handicapées: le parrain Kontao offre 600 kits alimentaires

13

Dans le cadre des activités de la 3è semaine du mois de la solidarité, consacrée aux personnes handicapées, le parrain Ibrahim KONTAO, directeur de l’ONG Al Farouk, en partenariat avec la Fondation Sheikh Thani ABDULAH, a procédé, samedi dernier, à son siège, sis à ACI 2000, à la remise de 600 kits alimentaires, d’une valeur de plus de 24 millions de FCFA, aux orphelins et familles démunies.

La cérémonie de remise était présidée par le représentant du ministre de la Solidarité et de l’action humanitaire, Mme Fanta KAMISSOKO, en présence du parrain, Ibrahim KONTAO, directeur de l’ONG Al Farouk ; du représentant du maire de la Commune IV ; du président de la FEMAPH (Fédération malienne des associations de personnes handicapées), Moctar BA ; de la présidente de l’Association des personnes de petite taille, Mme Kady BARRY, etc.
Le directeur de l’ONG Al Farouk, parrain de la semaine, a remercié le gouvernement, à travers le ministère de la Solidarité et de l’action humanitaire, pour le choix porté sur sa modeste personne comme parrain de la 3è semaine du mois la solidarité dédiée aux personnes en situation de handicap.
Selon M KONATO la présente cérémonie est consacrée à la remise symbolique de 600 kits alimentaires en faveurs des personnes démunies d’une valeur de 24 millions de FCFA.
Aussi, a-t-il souligné, son organisation, en partenariat avec l’Ordre des sages-femmes, va assister plus de 1 000 femmes enceintes dans les 6 communes de Bamako dans cette semaine. De même, il est prévu la construction de 200 logements sociaux dont la pose de la première pierre est prévue pour le 29 octobre.
Dans la même foulée, dira M KONTAO, l’ONG Al Farouk va offrir 1000 tables-bancs au ministère de l’Education nationale pour cette rentrée scolaire.
Par ailleurs, a-t-il fait savoir, ce sont 8 activités, d’un coût total de 1, 787 milliards de FCFA, qui sont programmées par son ONG au cours de ce mois de la solidarité.
En effet, selon M KONTAO, après Bamako, des remises du genre sont prévues courant ce mois de la solidarité à Kayes, Mopti, Tombouctou, et Gao (soit 6 activités de remise de céréales pour un coût total de 87 millions FCFA).
Pour le directeur de l’ONG Al Farouk, dont les principaux partenaires sont les Emirats arabes unies, le Qatar, l’Arabie Saoudite, d’Angleterre, etc., la solidarité doit être une affaire de tous les jours.
Quant au porte-parole des bénéficiaires, Mohamed DRAME, il a remercié le généreux donateur qui n’est pas à son premier geste humanitaire, reconnaît-il.
De son côté, la représentante du ministre de la Solidarité dira que la célébration du mois de la solidarité est une invite afin que nous exprimions notre générosité et notre sens de partage à l’endroit des personnes les plus vulnérables de notre pays.
Aussi, a-t-elle rappelé, la solidarité est non seulement une valeur cardinale de notre société, mais aussi le support des liens de fraternité, d’amour et de considération. Toutes choses qui renforcent la dignité de la personne humaine.
«La solidarité n’est pas seulement un vain mot, mais une attitude positive profondément humaine et philanthropique», a-t-telle expliqué.
Mme Fanta KAMISSOKO a tenu à remercier l’ONG Al Farouk et son personnel, de même que les partenaires financiers qui ont toujours répondus à leurs sollicitations.
Par ce geste, est-elle persuadée, l’ONG Al Farouk vient de donner plus de chance et d’espérance à ces enfants et familles pour leur plein épanouissement
Avant de terminer, elle a invité tous les Maliens à œuvrer ensemble pour une solidarité plus agissante au profit exclusif des couches les plus vulnérables.
Le kit est composé d’un sac de 50 kg de riz, d’un sac de 50 Kg de mil, du savon, 5 Kg de sucre, une moustiquaire imprégné, de l’huile, etc.
Par ailleurs, le gouvernement s’est engagé à accorder des soins gratuits à tous les orphelins qui sont pensionnaires des centres de l’ONG Al Farouk. De même, tout le matériel de l’ONG en provenance de l’extérieur bénéficie toujours de l’exonération des taxes par le gouvernement.

Par Abdoulaye OUATTARA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *