Semaine mondiale de l’industrialisation: l’association « Entrepren’elles » à l’honneur

11

Le Mali, à l’instar de la communauté internationale, a célèbre, du 14 au 20 novembre dernier, la semaine mondiale de l’industrialisation. Le lancement officiel des activités de la semaine a eu lieu, jeudi dernier dans les locaux du Conseil national du patronat malien (CNPM). L’évènement a été marqué par le lancement officiel des activités de l’Association des jeunes femmes entrepreneurs dénommée «Entrepren elles» couplée à une conférence-débat sur: «La numérisation des entreprises au Mali : Défis, enjeux et perspectives».

La présente conférence débat était animée par le président du CNPM, Mamadou Sinsi COULIBALY, en présence du président de Global Entreprenariat Ship, Seydou SY ; de la présidente de l’Association «Entrepren Elles», Mme Aminata BOCOUM.
Après avoir remercié les organisateurs pour leur initiative, le président du CNPM, Mamadou Sinsi COULIBALY, a indiqué aux jeunes entrepreneurs que demain se prépare dès aujourd’hui.
Selon lui, le numérique a révolutionné tous les domaines de la vie (économique, sociale, industrielle, culturelle, santé, etc.) à tel point qu’il est essentiel pour tout ce qu’on veut entreprendre. C’est pourquoi, il a invité les jeunes à prendre le train en marche. Il s’est dit convaincu que celui qui ne va pas vers la numérisation ne pourra pas être parmi les entreprises de demain. Ainsi, il a invité les jeunes entrepreneurs à l’innovation. En effet, soutient-il, il s’agit d’utiliser les machines intelligentes, dotée de cerveau artificiel, dans la production.
Aussi, s’agit-il, de se battre pour que l’administration publique se dématérialise et, s’interconnecte.
«Nous sommes dans l’ère numérique, et il n’y a pas d’alternative à cela», a conclu M. COULIBALY.
Selon la présidente de l’Association «Entrepren Elles», Mme Aminata BOCOUM, 70% de la population malienne a moins de 35 ans, donc très jeunes. On déplore, cependant le taux de chômage très élevé chez cette catégorie de personne. C’est pourquoi les responsables de l’association «Entrepren Elles », sont convaincus que l’entreprenariat est une alternative crédible à ce chômage des jeunes.
D’où la création de cette association pour les jeunes femmes entrepreneurs. Elle vise à apporter des formations de qualité pour que ces femmes puissent se prendre en charge.
Pour ce faire, l’association «Entrepren Elles» compte beaucoup sur le soutien et l’accompagnement de ses partenaires comme : le CNPM, l’ONU-Femmes, l’APEJ, la CAFO, le Réseau de femmes entrepreneurs du Mali, etc.
«Avec l’accompagnement de toutes ces institutions autour de nous, on ne peut qu’aller de l’avant», a-t-elle dit.
Elle a présenté son association comme une organisation à but non lucratif et qui a pour but d’incuber toutes les femmes porteuses de projet d’entreprise à travers le renforcement des capacités. Elle travaille à la création d’un réseau d’affaires entre les femmes entrepreneurs.
L’objectif de la semaine mondiale, célébrée la 3è semaine du mois de novembre chaque année par la communauté internationale, vise à aider les entreprises à se développer.
«C’est pour la première fois que cette semaine est célébrée au Mali. Parmi les activités réalisées au cours de cette semaine, il y a au moins 10 incubateurs », a-t-elle précisé.
La présidente de l’association « entrepren elles» a invité toutes les jeunes dames qui hésitent encore à se lancer dans l’entreprenariat à rejoindre le groupe.
Quant au représentant de Global Entreprenariat Ship, Seydou SY, il a fait savoir que la semaine mondiale de l’entreprenariat est célébrée dans 160 pays à travers le monde. M SY a profité de l’occasion pour annoncer la tenue au mois de mars 2017 du congrès de Global Entreprenariat Sud ici à Bamako.
Par ailleurs, il a vivement salué l’engagement du président du CNPM aux côtés des organisateurs de cette semaine.
La présente cérémonie a été marquée par la présentation des projets de «Bamako Incubateur», relatifs à la plateforme de marketing «Baobab», l’application de la géolocalisation des motos «N’té TUNU»; et «Open monnaie Mali», etc.

Par Abdoulaye OUATTARA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *