Search
samedi 18 novembre 2017
  • :
  • :

Sensibilisation sur la Révision Constitutionnelle: le RPM hier en commune I et II

Le siège de la section RPM de la CII du district de Bamako a abrité, hier mercredi, un meeting d’information et de sensibilisation sur le projet de loi portant révision de la constitution. L’occasion était bonne pour les députés et ministres de la majorité présidentielle présents de donner plus d’amples informations sur les raisons qui motivent cette réforme.

La rencontre a enregistré la présence de plusieurs ministres dont le secrétaire général du RPM, Me Baber Gano ; Ramatoulaye Diallo, Oumou Ba. Etaient également présents les députés Karim Keita, Mamadou Diarrassouba ; le maire de la CII, Cheick Abba Niaré ; le secrétaire général de la section, Madou Diallo. Des élus de la CODEM CII ainsi que les représentants du syndicat des transporteurs routiers du district de Bamako étaient au rendez-vous.
Les raisons de cette rencontre, selon ses initiateurs, étaient d’expliquer en long et en large le projet de loi portant révision de la Constitution afin de mieux édifier les populations.
Le retard accusé par le parti pour mener ces sorties s’explique, selon les initiateurs de la rencontre, par le devoir de réserve qui s’imposait avant tout avis de la Cour constitutionnelle et la nécessité de mieux étudier le texte.
Ils ont dénoncé ‘’la grande campagne d’intoxication, de calomnie, de mensonge’’ tendant à sortir le débat de son cadre normal.
Le projet de loi est sans équivoque sur l’intégrité territoriale, l’unité nationale, ont-ils martelé.
Aussi, ont-ils rappelé, ledit projet de texte a été initié par le Président de la République qui en a la prérogative pour faire face aux insuffisances constatées dans la pratique de la Loi fondamentale.
Me Baber Gano, qui a souligné que la paix et la réconciliation faisaient partie du programme du candidat IBK, a indiqué qu’il ne pouvait qu’en faire une priorité. D’où, les pourparlers d’Alger qui ont pris 8 mois.
L’Accord qui en a découlé, a-t-il rappelé, est le fruit d’un engagement pris avec la Communauté internationale que notre pays a l’obligation de respecter. Il prévoit la libre administration des Collectivités par des représentants élus des populations. Le Gouvernement a préconisé une ‘’régionalisation poussée’’.
C’est également dans le souci d’une large représentation des populations que la création d’un Sénat a été adoptée.
Les responsables du parti RPM ont invité les militants à s’approprier du texte et à en faire une large diffusion avant le référendum afin que le Oui l’emporte pour l’instauration d’une paix durable dans notre pays.
Depuis, lundi dernier, le parti au pouvoir s’est lancé dans une offensive pour une meilleure compréhension du texte aux populations et les raisons qui motivent l’initiative. Ainsi, les Commune I et II ont organisé, hier leur meeting de sensibilisation.

Par Sikou Bah




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *