Search
dimanche 20 août 2017
  • :
  • :

Seydou BADIAN: une source intarissable au contact des élèves et étudiants

Le Dr Seydou BADIAN a bouclé, le dimanche dernier, sa série de rencontres littéraires avec les élèves et étudiants, à la bibliothèque nationale. Le doyen a exhorté ses interlocuteurs à lire pour s’instruire.

Initié par le Club lettres, sous la direction de Mama Mariam SY, les rencontres du Dr Seydou BADIAN avec les élèves et étudiants se sont déroulées autour des questions d’actualité nationale ainsi que ses œuvres littéraires.

Pour l’occasion, l’amphithéâtre Thierno BOCAR de la bibliothèque nationale était plein comme un à craquer. Les élèves et étudiants étaient venus de plusieurs lycées et facultés de la capitale.

Le doyen de 86 ans officiellement, l’une des icônes vivantes des pères fondateurs de la République du Mali, le Dr Seydou BADIAN, était accompagné de son infatigable épouse (la tanti nationale) qui a également bien échangé avec ses petits-fils que sont les élèves et étudiants.

Selon la présidente du Club des lettres, Seydou BADIAN est une personnalité appréciée, consensuelle et adorée par la jeune génération; c’est pourquoi, il a été choisi pour le démarrage des activités du Club. Il s’agit, à travers ces rencontres, d’une activité extra curricula, de promotion de l’excellence dans les milieux scolaires et universitaires.

Depuis le 15 mai dernier, c’est la troisième rencontre du Dr Seydou BADIAN avec les élèves et étudiants, a précisé Mama Mariam SY.

Mlle SY est sans équivoque, ‘’les œuvres littéraires du doyen sont des sources de renseignements sur bien de choses qui, de nos jours, demeurent d’actualité à savoir: les conflits de génération, le mariage forcé, le patriotisme…

Seydou BADIAN a expliqué qu’ils perpétuaient, en sommes, une tradition de chez nous qui est la rencontre entre grand père, le père et sous d’autres cieux ‘’sous le grand arbre’’.

Selon lui, avec les temps modernes, la bibliothèque représente pour nous ce qu’était le grand arbre pour nos pères.

«Je suis à votre disposition et j’espère qu’en sortant d’ici vous aurez appris quelque chose qui pourrait vous servir demain», a-t-il souhaité.

Au cours des interventions, plusieurs questions ont été posées au ‘’Grand père national’’, à savoir ces constats sur la jeunesse et l’école malienne.

Il est revenu sur la reforme scolaire de 1962. Selon lui, elle a été une bonne chose pour l’école malienne mais il a fait savoir qu’actuellement, il était désemparé de la situation. Par ailleurs, il a souligné que la jeunesse avait été mal préparée.

A ce niveau, il a exhorté la jeunesse à chercher davantage la connaissance.

«Personne ne peut vous aidez, si vous même vous ne vous aidez pas », a-t-il conscientisé.

Pour leur instruction, le doyen a exhorté les jeunes à la lecture. Car, lui-même continue toujours à lire.

«Lisez, lisez, lisez et lisez les maîtres. Il faut lire, ce n’est pas sorcier, on ne nait pas écrivain et on ne nait pas poète. Il n’y a pas d’autre solution. Croyez en vous-même et osez», a-t-il indiqué.

Auparavant, le modérateur a présenté aux jeunes le parcours très élogieux du Dr BADIAN.

Selon lui, Seydou BADIAN est né à Bamako en 1928. Il a effectué des études de médecine à l’université de Montpellier en France. Il est l’auteur d’une thèse sur les traitements africains de la fièvre jaune. En 1956, il rentre au Mali et est nommé médecin de circonscription.

Proche du premier président Modibo KEITA, il est l’auteur de l’hymne national. Il devient à l’indépendance du pays, ministre de l’Économie rural et du plan. Lors du remaniement, du 17 septembre 1962, il devient ministre du Développement.

Lors du coup d’État de 1968, il est déporté à Kidal puis s’exile à Dakar.

Militant de la première heure de l’Union soudanaise-rassemblement démocratique africain (US-RDA). Écrivain reconnu internationalement, il a publié en 1957, avant l’indépendance du Mali, son premier roman intitulé: ‘’Sous l’orage’’. En 1965, il publie: ‘’Les dirigeants face à leurs peuples’’.

Deux autres romans sont publiés ensuite: ‘’Le Sang des masques’’, en 1976 et ‘’Noces sacrées,’’ en 1977.

En octobre 2007, Seydou BADIAN publie un roman intitulé ‘’La Saison des pièges’’, entre autres.

 

Par Hamidou TOGO

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *