Search
mercredi 26 septembre 2018
  • :
  • :

Solution de financement islamique: Coris Bank ouvre une branche au Mali

Après le franc succès de la Finance Islamique au Burkina-Faso, lancée en 2015, Coris Bank International-Mali a procédé, jeudi dernier, dans l’après-midi, à l’hôtel Sheraton de Bamako, au lancement officiel de sa branche islamique, appelée Coris Bank International BARARA (CBI Baraka), qui offre aux particuliers, professionnels et aux entreprises, une gamme innovante de produits et services conformes aux principes de la charia.

La cérémonie de lancement était présidée par le ministre de l’Économie et des finances, le Dr Boubou CISSE ; en présence de plusieurs responsables du Groupe, notamment la directrice du Holding Finance islamique ; de la directrice générale de Coris Bank international Mali, Mme SIDIBE Aissata KONE.
On y notait également la présence de l’ensemble des personnels de la banque ; et plusieurs opérateurs économiques, des imans et responsables d’organisations islamiques.
Comme veut la coutume islamique, la cérémonie a démarré par la lecture d’un verset de saint Coran par Ibrahim DICKO. Elle a pris fin par des bénédictions formulées par l’imam Ousmane SAMAKE, non moins membre du Comité Charia de Coris Bank international Mali.
La Finance Islamique se définit comme une finance éthique, responsable et non spéculative. Elle s’adresse à tous ceux qui souhaitent investir, épargner, prêter ou emprunter de manière éthique et conforme au code moral de la loi islamique.
Les cinq principes fondamentaux de la Finance Islamique sont : l’interdiction de l’intérêt ou de l’usure (Riba) ; et des comportements spéculatifs et excessivement incertains (Gharar et Maysir) ; la prohibition des secteurs économiques tels que l’alcool, les jeux d’argent, le tabac, la drogue ; l’obligation de partage des profits ou des pertes entre tous les associés (entrepreneurs et financeurs) ; et l’obligation d’adosser toute transaction financière à un actif tangible.
Pour ses responsables, le lancement de la branche Islamique CBI Baraka marque la volonté de Coris Bank International Mali de mettre à la disposition de la clientèle des services diversifiés et adaptés à leurs besoins en conformité avec les recommandations du Groupe Coris Bank International.
« Ce projet va faciliter l’accès au financement pour les porteurs de projets, vu que l’objectif est de soutenir l’économie nationale à travers la pratique de la finance islamique », ont-ils noté.
Selon la directrice du Holding Finance Islamique, leur ambition est d’être un partenaire de référence dans l’offre des produits et services financiers conformes aux principes de la finance Islamique.
Aussi, a-t-elle noté, la cible de la finance Islamique est de développer un nouvel état d’esprit conforme aux convictions de la majorité des citoyens, qu’elles soient religieuses ou tout simplement éthiques et sans considération aucune.
Coris Bank International, ont révélé ses principaux responsables, a obtenu auprès de la Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC) et de de la Société islamique pour le financement du Secteur privé (toutes deux filiales de la Banque Islamique de Développement), respectivement des lignes de financement de 9 millions de dollars pour le Trade, et de 17 millions d’Euros au profit des PME/PMI, pour soutenir sa branche finance islamique.
De même, ont-ils soutenu, Coris Bank International est reconnue comme une institution de référence dans l’accompagnement des grandes entreprises, des industries, des PME/PMI, mais également des particuliers, pour lesquels elle a développé toute une gamme de produits et services adaptés à leurs besoins.
Le ministre de l’Économie et des finances s’est réjoui du lancement de la finance islamique par Coris Bank au Mali. Toute chose qui témoigne de manière éloquente son emprunt au tissu économique et sa foi à l’économie de notre pays. En effet, depuis sa création en 2014, Coris Bank contribue au renforcement du secteur bancaire et propose des produits et services innovants à sa clientèle.
« En 2017, Coris Bank a été classée 8e sur 13 banques en termes de total bilan en 3 exercices. Ceci dénote la confiance des clients et des partenaires, du bon climat des affaires au Mali et surtout du dynamisme du secteur », dira le ministre Dr Boubou CISSE.
Pour lui, la finance islamique repose sur les principes de la loi islamique. Au fait, a-t-il rappelé, l’islam dans les comportements commerciaux a imposé le respect de certains principes de base : la justice, l’équité, la transparence, et le consentement mutuel des contractants.
Notons que les produits sont la « Mourabaha » qui porte sur des ventes effectuées sur la base du coût révélé augmenté d’une marge déclarée ; la « Moudaraba » ou financement par capitaux propres ; « l’Ijara » ou transfert de l’usufruit d’un bien à une autre personne ; et le « Wadia », un contrat de placement entre le déposant et la banque.
Le Groupe CBI s’étend, à travers ses filiales bancaires, implantées au Burkina, en Côte d’Ivoire, au Mali, au Togo, au Bénin et au Sénégal.

Par Sékou CAMARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *