Sommet de Bamako pour le partenariat, la paix et l’émergence: uverture d’un stage de formation des agents du protocole

La salle de conférence du Ministère des affaires étrangères, de la coopération internationale et de l’intégration africaine a abrité ce lundi 26 septembre en début de soirée, l’inauguration d’un important séminaire de formation destiné à l’organisation protocolaire du prochain sommet Afrique-France dénomme Sommet de Bamako pour le partenariat, la paix et l’émergence.

Ce séminaire qui regroupe durant une semaine les cadres des Affaires étrangères, les Fonctionnaires du protocole et les Agents « postes d’appui » a été ouvert par son Excellence Monsieur Abdoulaye Diop, Ministre des affaires étrangères, de la coopération internationale et de l’intégration africaine en présence de Madame l’Ambassadrice de France au Mali et les Ambassadeurs Frederick Clavier et Abdoullah Coulibaly chargés de l’organisation du Sommet prévu du 13 au 14 janvier 2017.
Le Président de la commission nationale d’organisation M. Coulibaly a indiqué dans son mot introductif toute l’importance du « volet Protocole » dans le déroulement des activités du sommet dont les différents aspects évoluent convenablement avec le concours du Ministre Diop et de la partie française. A ce titre, le présent séminaire n’est pas le premier.
L’Ambassadeur Clavier s’est également félicité de la bonne coordination des activités de l’organisation pour laquelle toutes les équipes sont mobilisées afin d’atteindre les résultats escomptés.
Quant au Ministre Diop qui a prononcé le discours d’ouverture du séminaire, il a insisté sur l’esprit d’équipe, la solidarité entre cadres et l’engagement de tous à relever ce défi qui représente certainement la plus grande action internationale du Président de la République au cours de son mandat. Le Ministre a invité les uns et les autres à dépasser toutes les formes de considération subjective pour relever ensemble ce challenge qui est en réalité celui de l’ensemble du peuple malien. Il a également fait observer que le protocole doit être au cœur de la réussite du sommet depuis l’accueil jusqu’au départ des Chefs de délégations dont les chefs d’Etat, leurs conjoints et les responsables des organisations internationales invitées. Il a souhaité que le Mali puisse disposer à l’avenir de plus de compétences locales dans le domaine de la gestion du protocole de grandes rencontres internationales.
Au cours de ce séminaire, les participants bénéficieront de plusieurs exposés dont l’introduction au protocole, la présentation technique du Pc opérationnel, le programme prévisionnel, le rôle du protocole, la pratique protocolaire, l’accueil et l’accompagnement, le dispositif d’appui, etc. Le séminaire sera également enrichi de visites sur divers sites dans un objectif d’application.
Pour rappel, l’organisation du sommet qui a été confiée au Mali en 2013 à travers le Président de la République Son Excellence Ibrahim Boubacar Kéïta évolue très favorablement. Selon les prévisions actuelles 83 délégations sont attendues à Bamako pour quelques 3 000 participants. Pour la circonstance, 2 198 chambres d’hôtels et de villas sont également identifiés. L’organisation mobilisera 4 000 jeunes qui seront affectés à diverses activités de soutien. C’est tout le Mali qui est appelé en janvier 2017 à rééditer ses qualités légendaires d’hospitalité et d’accueil de l’hôte.

Casimir SANGALA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *