Search
mercredi 25 mai 2022
  • :
  • :

Sortie de crise Mali-CEDEAO: les lignes bougent

Depuis la mise en vigueur des sanctions de la CEDEAO et de l’UEMOA contre notre pays, les autorités de la transition multiplient les initiatives pour trouver une solution. En plus de concocter des stratégies pour minimiser les effets de ces sanctions sur la population, les autorités ne ménagent aucun effort pour trouver un compromis avec les deux organisations sous régionales. C’est dans ce cadre que le gouvernement vient de mettre en place un Mécanisme de concertation. L’information a été donnée hier mercredi par le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, porte-parole du gouvernement.

Dans un communiqué rendu public, hier mercredi 9 février 2022, le Colonel Abdoulaye MAIGA a expliqué que dans le cadre de la poursuite du dialogue avec la CEDEAO, l’Union Africaine et la Communauté internationale concernant la conduite de la Transition, le Gouvernement de la République du Mali a mis en place un Mécanisme de concertation pour soutenir cette dynamique.

Selon lui, ce mécanisme a pour but de rechercher une solution conciliant les aspirations du peuple malien et les démarches de la communauté internationale, notamment à travers l’adoption d’un chronogramme consensuel.

L’on apprend que ce mécanisme comprend un groupe de dialogue au niveau ministériel. Ce groupe a pour mission de faciliter le dialogue entre les parties et d’œuvrer à un rapprochement des positions et à la recherche de compromis sur les questions en suspens.

Le Groupe est composé des pays et individus suivants : le Ghana (Présidence en exercice de la CEDEAO) ; la Mauritanie, le Nigéria, le Sénégal (Présidence en exercice de l’Union africaine), la Sierra Leone, le Togo, la CEDEAO, l’Union africaine et les Nations unies).

La coordination du Groupe de dialogue est assurée par le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale du Mali.

Aussi, le présent mécanisme de concertation comprend un Groupe de Travail Élargi dont la mission consiste à faire l’évaluation technique du projet de chronogramme de la Transition présenté à la CEDEAO.

Il est composé des représentants du Gouvernement du Mali et des menbres du Comté local de suivi de la Transition (la CEDEAO, l’Union africaine, les Nations unies, le Ghana et le Nigéria) associés de personnes ressources et d’experts compétents.

La coordination dudit Groupe est assurée par le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation en collaboration avec le ministre de la Refondation de l’État, chargé des relations avec les institutions et le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des réformes politiques et institutionnelles.

En effet, à la suite de la première réunion du Groupe de dialogue au niveau ministériel, tenue le 31 janvier 2021, sous la présidence du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, la réunion inaugurale du Groupe de travail élargi a eu lieu, le 8 février 2022, sous la présidence du ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation.

La Gouvernement de la République du Mali, à travers cette initiative, renouvelle son engagement pour le retour à l’ordre constitutionnel normal et sa disponibilité au dialogue et au consensus pour la réussite de la transition.

PAR MODIBO KONÉ




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *