Search
jeudi 16 août 2018
  • :
  • :

Soutien des APM à IBK: le Kasso se mobilise pour le takokelen !

La chambre régionale du commerce de Kayes a abrité, samedi dernier, les travaux de la conférence régionale des Associations pour le Mali(APM) de la région. Cette rencontre, qui a regroupé les délégués venus des 6 cercles de la région de Kayes, s’est déroulée en présence des notabilités de la ville ; des autorités politiques et une foule nombreuse de militants et sympathisants des APM.

La délégation nationale était conduite par l’administrateur général des APM, Sylvestre KAMISSOKO ; et comportait le représentant des jeunes, Djibril COULIBALY ; de la représentante des femmes, Hatoumata DIAWARA et de Abdoulaye KEÏTA, membre du bureau exécutif national des APM.
Après le mot de bienvenue Mme Macalou Marème Seck N’DIAYE, représentante de la commune urbaine de Kayes, le secrétaire général de la section RPM de Kayes, Check MACALOU, a remercié les APM pour leur soutien à IBK depuis 2013. Un soutien renouvelé pour un second mandat dont le premier tour du scrutin est prévu pour le 29 juillet 2018.
Selon lui, IBK n’a pas hérité d’une situation normale en 2013. Mais malgré le contexte difficile, il a posé des actions importantes dans le cadre du développement du pays.
À Kayes, par exemple, il a souligné le cas de la réalisation du pont de Kayes qui a coûté la bagatelle de 37 milliards de F CFA de même que la route de Kayes-Sadiola qui va coûter également plus de 43 F CFA milliards F CFA. Toujours dans la ville, en matière d’accès à l’eau potable, les branchements ont doublé. Au regard de ce qui procède, il a invité les populations de Kayes à ne pas écouter les sirènes des hommes politiques.
Au passage, il a souligné certains acquis sociaux comme le statut particulier des enseignants, l’OPM… L’augmentation des frais de mission pour les chauffeurs qui ont passés de 2 000 à 20 000 F par jours, et celui des cadres de 6000 à 30 000 F CFA. Sur la même veine, il a cité l’adoption des mesures incitative en faveur du genre qui ont permis une élection record des femmes lors des communales de novembre 2016.
Selon M. MACALOU, ‘’nous devons tous reconnaitre que l’armée monte en puissance avec plus de 1230 milliards F CFA investis par le régime dans le cadre de la LOPM.
Dans les perspectives, l’annonce de la dotation en scanner de l’hôpital régionale de Kayes ainsi que l’ouverture de l’aéroport de Kayes au trafic.
Au regard de tout ce qui précède, Check MACALOU dira : «IBK est une chance pour le Mali. Si on ne le suit pas, on risque de reculer ». C’est pourquoi il a invité les kayesiens à se mobiliser pour le Takokelen en juillet prochain. Un appel réitéré par le représentant de la majorité présidentielle, Boua SANGARE, au regard des actions de l’homme en faveur du développement du Mali en 5 ans.
De son côté, la vice-présidente des femmes APM, Hatouma DIAWARA, a repris le même appel à l’endroit des femmes, les invitant à se mobiliser pour le Takokelen en juillet.
De son côté, le coordinateur des APM de la commune IV, membre de la délégation, a axé son intervention sur les actions réalisées par les APM au cours du mandat.
Parallèlement à l’action gouvernementale, a-t-il fait savoir, les APM ont mené plusieurs actions de solidarité et d’entraide envers les couches démunies du Mali dont entre autres : Don de sang ; assistance aux jeunes diplômés ; les journées médicales gratuites dans plusieurs localités ; la dotation des centres de santé en médicaments sous forme de don ; l’assistance juridique aux couches vulnérables sur les questions foncières ; l’intermédiation sociale dans les conflits sociaux et litiges fonciers.
Pour terminer, il a ajouté : «Depuis 2013, les APM se sont engagées à ne jamais trahir IBK et n’entendent pas trahir ce serment en 2018».
Dans son intervention, l’administrateur, Sylvestre KAMISSOKO, a souligné que les APM sont comptables du bilan d’IBK et entendent poursuivre sur la même veine en 2018 en renouvelant la confiance à IBK. Pour ce faire, il a appelé les uns et les autres à la mobilisation et au combat jusqu’à la réélection d’IBK en 2018.
De ses propos, il ressort que la rencontre du jour inaugure les conférences régionales qui auront lieu dans toutes les régions du Mali. Lesdites conférences régionales ont pour objectifs, selon M. KAMISSOKO de : rétablir la vérité historique à propos des APM ; faire savoir dans le cadre de cette vérité historique que les APM depuis leur création en 2013 étaient une structure faitière des clubs, mouvements et associations de soutien au président IBK.
De même, elles visent à reprendre contact avec les structures de base afin de les redynamiser ; définir la position des APM sur les élections présidentielles de 2018.
Le mouvement évolue en dépit des crises auxquelles il est confronté, selon Sylvestre KAMISSOKO.
«Rien ne nous arrêtera parce qu’en le Mali nous croyons et pour le Mali, nous sommes debout sur les remparts», a-t-il martelé.
Il a rappelé que grâce au soutien à IBK, hier comme aujourd’hui, les APM ont obtenu des conseillers municipaux et ont même été membres du gouvernement pendant 4 ans et demi.
Comment se dérober de ce bilan à 3 mois de la fin du mandat d’un Président que nous avons soutenu, s’est-il interrogé ?
« Comment cracher dans la soupe que nous avons contribué à préparer », a-t-il martelé.
«Cela est impossible sans amnésie, sans duperie, sans trahison. Nous sommes des hommes de parole, nous aux APM. Nous ne courons pas après des maroquins et des strapontins, comme c’est le cas de certains», s’est-il défendu.
Selon l’administrateur général des APM, voilà autant de valeurs qui les opposent à ceux qui aujourd’hui les accusent d’achats de conscience, de trahison.
«Ont- ils oubliés qu’ils sont ceux qui ont quitté la maison commune, qu’ils sont ceux qui se sont trouvé un nouvel agenda, autre que celui pour l’élection et le soutien à celui pour qui les APM ont été crées. Je veux nommer ici le Président IBK», a-t-il dit.
Samedi dernier, se sont tenues simultanément les conférences régionales des APM de Kayes, Ségou et Mopti.
De même, dans le but de redynamiser les structures de base, une coordination régionale a été mise en place composée de 48 associations, dans toutes ces localités.

Par Abdoulaye OUATTARA, Envoyé Spécial




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *