Search
lundi 24 septembre 2018
  • :
  • :

Soutien au Président IBK: les femmes du RPM honorent Habib Sylla

Comme le dit l’adage, l’ami de mon ami est mon ami ! Le Président du Haut Conseil des Maliens de l’extérieur, M. Habib Sylla a reçu le lundi 02 avril 2018 en sa résidence, une importante délégation de l’Union des femmes du Rassemblement pour le Mali (RPM).

La délégation conduite par la présidente de l’UF-RPM, Mme Diawara Lady Aïssata Touré était venue rendre une visite de courtoisie à M. Sylla actuellement en séjour à Bamako dans le cadre des activités de son organisation (inauguration de la maison des Maliens de l’extérieur, Conseil d’administration, rencontres avec les Autorités nationales et les partenaires).
La délégation comprenait notamment les présidentes des sections UF-RPM de Bamako dont Mmes : Karembé Rokya Diarra du HCME, Camara Fatou Sacko de la commune I, Coulibaly Fanta Kéïta de la commune II, Magatte Diawara de la commune III, Kadiatou Sidibé en commune IV, Mahawa Haidara de la commune VI et Awa Sy de la section de Gao.
Dans une brève intervention la présidente de l’UF-RPM a transmis la reconnaissance et la gratitude de l’ensemble des femmes de son parti à M. Habib Sylla pour l’ensemble des actes patriotiques posés depuis plus de 30 ans en faveur des maliens et du Mali.
Parmi ces actes, plusieurs opérations de régularisation et de rapatriements de maliens du Gabon, des investissements socioéconomiques au Mali notamment à Bamako, Nioro et Gorel, etc. C’est en 2009, que M. Sylla fut porté à la tête du Haut Conseil des maliens de l’extérieur avec 45 voix contre 7 pour son challenger. Il a toujours fait preuve d’une contribution particulière sur toutes les questions d’intérêt national (migration, compétitions sportives..) et des grandes épreuves qui ont marqué le pays (invasions acridiennes, famines, sortie de crise après le coup d’Etat du 22 mars 2018, effort de guerre de 2013, etc.).
Mme Diawara a également rappelé le contexte laborieux qui prévalait lors de l’accession du Président IBK au pouvoir en 2013. Elle a souligné que le Président de la Républiques s’est investit résolument pour faire face à la crise sécuritaire et aux enjeux du développement national dans tous les secteurs. « Le Président IBK transpire sous la pluie », quand certains de ses compatriotes jouent au sabotage permanent au lieu de reconnaitre la somme de ces efforts exceptionnels.
Pour sa part, M. Sylla très touché par cette marque de sympathie et de soutien a remercié les femmes du RPM pour leur geste combien appréciable pour lui qui se défini comme un citoyen habité par le seul devenir du Mali, désintéressé et apolitique. A ce titre il revendique toute sa sympathie pour le président IBK qui a donné une suite satisfaisante aux doléances du HCME. « Je ne suis ni membre, ni sympathisant d’aucun parti malien, sauf que je suis sympathisant d’IBK et citoyen du Mali qui doit tout à son pays d’origine » a-t-il affirmé à ses hôtes du jour très apitoyées pour la circonstance.
Plusieurs proches de M. Sylla ont assisté à l’audience dont : M. Ousmane Tanapo (RCI), son chef de cabinet M. Kalilou Sofara, les membres du Secrétariat permanent du HCME dont M. Sam Bouda et Salia Kanté.
Récemment au regard des acquis importants enregistrés par le Haut conseil des maliens de l’extérieur, le Conseil d’administration a porté s’est prononcé en faveur d’une éventuelle candidature du Président Ibrahim Boubacar Kéïta qui bénéficiera de tout le soutien de l’importante organisation faitière créée suite à une recommandation de la conférence nationale de 1991 et reconnue d’utilisé publique depuis 2009.
Le HCME qui fédère les conseils de base est fort de 5 millions de maliens a toujours joué son rôle citoyen lorsque le contexte l’exige. Pour preuve, la diaspora qui draine quelques 500 milliards par an vers notre pays a contribué pour 1,8 milliard pour l’effort de guerre sollicité par le gouvernement de transition en 2013. Pour donner l’exemple, le président du HCME avait mis à titre personnel dans la cagnotte, 100 millions de fcfa lui qui avait négocié et obtenu de la junte l’ouverture de l’aéroport de Bamako une semaine après le putsch. Pour la circonstance il n’avait pas hésité à braver l’embargo et à rallier Bamako depuis Libreville à bord d’un vol spécial afin de se rendre à la caserne de Kati alors bunkérisée par des armes lourdes et des milliers de soldats armés jusqu’aux dents et à la gâchette facile. Pour un séjour de 24h00, Habib Sylla restera à Bamako jusqu’à l’obtention du retour au pays du Président de l’Assemblée Nationale Dioncounda Traoré, la levée de l’embargo et le retour à l’ordre constitutionnel avec l’appui de la Cedeao.
Natif de Gorel dans le cercle de Nioro, Habib Sylla a très fortuitement opté pour « l’exil » après la défaite de l’Equipe nationale du Mali lors de la CAN 1972 à Yaoundé alors qu’il était allé supporter les couleurs du Mali.
Aujourd’hui et après plusieurs péripéties dans certains pays de l’Afrique centrale, M. Sylla est un opérateur économique prospère au Gabon (Libreville). Le success story dure depuis une quarantaine d’année. Il a été élu par le Conseil de base du Gabon en 1993, pour rempiler avec un deuxième mandat en 1998 puis successivement. Réputé gros travailleur, entreprenant et audacieux M. Sylla est également connu pour sa foi religieuse et sa grande sagesse. Des atouts qui lui permettent de réussir depuis 2009 à la tête du HCME ce qu’il a réussi à la tête des Maliens du Gabon où sa porte est toujours accueillante pour ses compatriotes.

Malikilé




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *