Search
lundi 28 septembre 2020
  • :
  • :

Suivi des actions du Département de l’Éducation : une stratégie nationale de statistique mise en place

L’hôtel Salam de Bamako a abrité, hier jeudi, un atelier de validation de la stratégie nationale de développement des statistiques de l’éducation (NSDSE). La cérémonie d’ouverture des travaux était présidée par M. Amadou MAIGA, conseiller technique au ministère de l’Éducation nationale, en présence de M. Hervé Huot MARCHAND, représentant de l’UNESCO au Mali et les acteurs en faveur de l’éducation au Mali.

Cette journée de validation, faut-il noter, constitue l’aboutissement d’un processus participatif et inclusif, qui a démarré, depuis mars 2018. Il s’agissait donc pour les participants de se pencher sur le document de la NSDSE qui comprend trois grands axes, notamment le renforcement du cadre institutionnel et organisationnel, le renforcement des capacités pour un système statistique de l’éducation plus efficace et le renforcement de la production statistique pour une meilleure couverture et l’amélioration de la qualité statistique de l’éducation.

Le représentant de l’UNESCO a, dans son allocution, expliqué que la mise en place d’une équipe technique nationale a permis d’élaborer des documents-cadres dont : un Cadre national des Indicateurs ; la cartographie des sources de données ; le rapport de l’évaluation de la qualité des données ainsi que la définition d’une vision et des matrices de résultats, de risques, de suivi de mise en œuvre et l’élaboration du plan-programme budgétisé pour 2020-2024.

« Toutes ces productions sont le fruit d’un travail intense mené par les membres de l’équipe technique nationale avec l’appui technique de l’UNESCO, à travers le programme de renforcement des capacités pour l’éducation (CapED), notamment avec l’appui de nos collègues de l’Institut des Statistiques de l’UNESCO (ISU) basé à Dakar, et de personnes-ressources », a-t-il dit. Il a, à cet effet, exprimé toute sa gratitude au ministère de l’Éducation nationale et aux partenaires techniques et financiers, particulièrement à l’UNICEF. Il a ainsi lancé un appel pour la mise en œuvre effective de la SNDSE, qui permettra, assure-t-il, d’offrir au Mali des capacités statistiques adéquates pour l’ensemble du système national des statistiques de l’éducation et de la formation.

« Les enjeux sont importants sur plusieurs plans : tout d’abord, cette stratégie procure une vision sur la situation attendue dans le pays dans un délai de cinq ans et elle précise les jalons permettant d’y parvenir. Elle devrait renforcer les synergies entre tous les producteurs et utilisateurs des données sur l’éducation et contribuer à améliorer la qualité de ces données en tant qu’outil de définition des politiques et de suivi des résultats », a-t-il affirmé.

M. MAIGA du département de l’éducation a indiqué que ces travaux de validations s’inscrivaient dans la continuité des nombreuses actions engagées par le Département en charge de l’Education et de la Formation professionnelle pour doter le Mali d’un système éducatif performant et inclusif qui forme des citoyens patriotes, responsables, productifs et créatifs qui contribuent au développement économique de leur pays.

« En effet, le gouvernement a engagé plusieurs actions pour améliorer de façon durable le système éducatif. Nous pouvons citer entre autres, l’élaboration et l’adoption du Programme décennal de développement de l’éducation et de la formation professionnelle et son plan pluriannuel budgétisé 2019/2022 », a-t-il dit. M. MAIGA a indiqué que l’ensemble de ces initiatives nécessite un système de suivi-évaluation produisant des données factuelles solides afin d’éclairer les politiques du département en question.

« C’est ainsi que le ministère de l’Éducation nationale a mis en place au mois de mars 2018, une équipe technique nationale chargée d’élaborer une stratégie nationale de développement des statistiques de l’éducation », a-t-il précisé. Il a, par ailleurs, révélé que le montant total de la NSDSE s’élève à environ 9 milliards de FCFA qui doivent être mobilisés au cours des cinq dernières années.

Signalons que la SNDSE permettra de produire des informations pertinentes et de qualité, à travers le système statistique national permettant le suivi des politiques nationales (le nouveau CREDD et le PRODEC II) et la mise en œuvre des cibles de l’ODD 4 et de l’agenda 2063 de l’Union africaine.

PAR CHRISTELLE KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *