Search
vendredi 24 septembre 2021
  • :
  • :

Synergie de la police: la volée de bois vert

Après le retour en prison sous la pression de Koulouba, selon certaines sources, du Commandant de la FORSAT, la Synergie des syndicats de la Police s’est fendue d’un communiqué pour tenter de défendre l’indéfendable après son forcing pour libérer le commandant Oumar SAMAKE, le 3 septembre dernier. «La synergie des syndicats de la Police, mettant le pays au-dessus de tout, se dit satisfaite des garanties données par les différentes autorités qu’elle a rencontrées», peut-on lire dans le communiqué. Mais sur la toile, on ne croit guère à un quelconque attachement de la Police aux valeurs de la République et au respect des lois, surtout quand on a des préjugés défavorables. Sur les réseaux sociaux, on exige des sanctions contre les fauteurs de troubles dans cette affaire. Pour les internautes, ces événements ont sali l’image de la Police, voire de la République.
C’est le sujet de votre Facebookan du jour.

Police24 : la Synergie des syndicats de la Police a été reçue ce jour, 06 septembre 2021 respectivement par le Directeur Général de la Police Nationale et le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile
A l’issue des échanges, des garanties d’une procédure équitable respectant les droits de la défense ont été données.
Des discussions ont eu lieu également avec d’autres autorités judiciaires et politiques qui ont été attentives au cri de cœur des policiers et au danger que pourrait susciter le dénouement malheureux de cette affaire.
La synergie a également échangé avec le Commandant FORSAT de la Police qui a exprimé sa volonté *délibérée* de se soumettre à la justice en respectant les termes du mandat de dépôt décerné contre lui.
Vu ce qui précède ;
La synergie des syndicats de la Police, mettant le pays au-dessus de tout, se dit satisfaite des garanties données par les différentes autorités qu’elle a rencontrées.
Elle prend acte de la décision du Commandant FORSAT de la Police et ne s’opposera pas à son exécution.
Cependant, la synergie tient à rassurer l’ensemble des Fonctionnaires de Police, qu’elle suit avec attention et vigilance, l’évolution de ce dossier.
Par conséquent, la synergie des syndicats de la Police suspend son mot d’ordre d’appel au rassemblement prévu le mardi 07 septembre 2021 au GMS.
Elle remercie l’ensemble des fonctionnaires de Police pour leur mobilisation et les exhorte à rester vigilants, soudés et mobilisés.
Salutations Syndicales
Le Porte-parole de la Synergie
Sergent-Chef Boubacar Rama.

Baïdé Opposant Malika Traoré : nous savons déjà quels types de personnes vous êtes. Honte à vous !

Alpha KOUYATE : mais, il faut des sanctions, sinon d’autres corporations vont tenter la même chose que la police malienne. Vous osez parler d’injustice ; ce que vous faites au peuple comme injustice c’est trop. Vitres teintées, sans plaque ni dédouanement, sans vignette, vous violez toutes les règles de l’État, raquette des gens, avec tout ça, le peuple vous a laissé faire.

Lassina Kone : une décision raisonnable. Cependant, prenez la peine de réfléchir profondément avant toute agitation avilissante.

Seydou Valy Sanogo : rien ne pourra vous laver de cet affront. Vous avez terni l’image de notre police nationale.

Dieudonné Kassogué : avant de faire évader votre chef, il fallait faire cette rencontre entre votre ministre et le chef suprême. Mais vous savez bien que cette image ne pourra plus être supprimée.

Wonire Dolo : faites attention, la colère du peuple est incontrôlable.

Aldjouma Yalcouye : franchement, vous avez terni l’image de toute votre corporation ! Où est passé votre serment ? Nous sommes déçus par votre attitude… Quelle déception !

Ahmed Ahmed : pourquoi suspendre votre rassemblement, il fallait continuer non ? Vous avez intérêt, Wallaye. Avant de réagir, il faut réfléchir d’abord aux conséquences.

Koné Abdoulaye : avant de faire quoi que ce soit, vous devriez prendre le temps d’analyser le fait d’abord ? Moi à votre place, j’allais avoir la honte de rencontrer le ministre de la Sécurité et de la Protection civile et le DGA de la Police, car vous avez manqué le serment que vous avez prêté.

Karim Koné : vous vous êtes ridiculisés pour rien. Voilà la même personne retourne encore. Dommage !

Ali Bonga Lah : tous mes remerciements, la prochaine fois, au lieu d’aller devant la prison, vous déléguez des personnes pour la négociation.

Seybou Goita : ce qui est sûr, la Police nationale a emmerdé et elle doit assumer les conséquences tant au niveau des autorités, mais aussi de nous les innocents.

Momo Dit Capi Diarra : sans la Police, pas de justice aussi donc. Ils ont besoin de nous pour pouvoir jouer leur rôle.

Elhadj Dieng : les intimidations n’ont plus leur place. Que chacun soit respecté. Soutien total à la Police !

Tesla Diarra : restez derrière la loi. Elle est dure, mais elle s’applique. Et sachez que tout le monde est justiciable.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *