Search
lundi 22 avril 2019
  • :
  • :

Systèmes hybrides d’électrification rurale:plus de 32 milliards FCFA pour 50 localités

Le ministre de l’Énergie et de l’eau, Sambou WAGUE, a procédé, le samedi 9 février 2019, à Narena, (Kangaba), au lancement des travaux du projet Systèmes hybrides d’électrification rurale (SHER), d’un coût total de 32 254 milliards de FCFA, dans 50 localités, dont (7 dans la région de Koulikoro, 5 dans la région de Ségou, 26 dans la région de Kayes, 7 dans la région de Sikasso, et 5 dans la région de Mopti).

C’était en présence de Madjo FALL, représentant de la Banque mondiale, principal bailleur du projet ; des autorités administratives, politiques et coutumière des 18 villages de Naréna ; et une foule de personnes majoritairement de femmes et de jeunes venus remercier le Président IBK pour cette marque d’estime, mais aussi pour les avoir offert un château d’eau potable et 30 panneaux solaire public, dans le cadre du Programme présidentiel d’urgence social.

Le représentant du chef du village, Mamadou Sadio KANTE, ainsi que et le maire de Narera, Daouda Nambala KEITA, ont remercié les responsables du ministère pour le choix de leur localité pour le lancement de cet important projet.

Le représentant de la Banque mondiale s’est félicité de la qualité des relations entre le Mali et son institution.

Aussi, a-t-il témoigné, l’eau et l’électricité occupent les positions prioritaires d’intervention de la Banque mondiale au Mali.

M. FALL a profité de l’occasion pour révéler qu’une réflexion est en cours entre le ministère de l’Énergie et de l’eau et la Banque mondiale afin de dégager les voies et moyens pour assurer la viabilité de l’EDM pour permettre de diminuer la lourde subvention supportée par le budget national. Ce qui permettra d’augmenter l’accès à l’électricité tant en milieu urbain que rural.

Selon le ministre, l’accès à l’énergie est une priorité du Programme présidentiel. Au fait, a-t-il souligné, le gouvernement, dans le cadre de la transition énergétique et de l’amélioration de cet accès de l’énergie en milieu rural, a, avec l’appui de la Banque mondiale, décidé de mettre en œuvre un projet d’hybridation de centrale en milieu rural, notamment le Système hybride d’électrification rurale, communément appelé SHER.

« Ce projet d’un coût total de 53 757 millions dollars US soit 32 254 milliards de francs CFA, concerne 50 localités dont 7 dans la Région de Koulikoro, 5 dans la région de Ségou, 26 dans la région de Kayes, 7 dans la région de Sikasso, 5 dans la région de Mopti », a-t-il précisé.

En effet, a indiqué le ministre, le projet consiste à réaliser dans chacune des localités, une centrale hybride solaire/diesel et l’extension du réseau existant en vue du branchement de nouveaux clients. Ainsi, ces centrales solaires permettront, outre l’augmentation de la durée du service quotidien, l’offre d’électricité aux populations.

En ce qui concerne Naréna, dira le ministre, l’hybridation permettra de prendre en charge un branchement additionnel d’au moins 300 clients contre 160 actuellement.

« Cette possibilité est également offerte à chacune des 50 localités du projet », a-t-il souligné.

Par ailleurs, est convaincu le ministre WAGUE, le renforcement de la capacité de production, l’augmentation de la durée et de la qualité du service, par la réalisation des installations va contribuer fortement dans les 50 localités retenues à l’amélioration des conditions de vie des populations, la promotion des activités génératrices de revenus, la sécurisation des personnes et de leurs biens, la réduction de la pauvreté.

Par Sékou CAMARA

Envoyé spécial à Narena

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *