Search
mercredi 24 janvier 2018
  • :
  • :

Table-ronde sur l’Education au Mali: des postes de solutions pour le renouveau de l’école

Ouverts, le lundi 27 novembre dernier, au Palais de la culture Amadou Hampathé BA, sous le haut patronage du président de la République, Ibrahim Boubacar KEÏTA, les travaux de la Table-ronde sur l’éducation ont pris fin, le mercredi dernier. Aux termes de 3 jours, les participants ont formulé de pertinentes recommandations allant dans le sens de l’amélioration de notre système éducatif.

Action collective de l’ensemble des acteurs de l’école, cette Table-ronde visait deux objectifs, à savoir : explorer les voies et moyens devant permettre au Mali de se doter des solutions innovantes, efficaces et de mise en œuvre aisée d’une école performante et résolument tournée vers l’excellence ; formuler des propositions de solutions pertinentes à court-moyen et long termes susceptibles d’inverser les tendances lourdes qui impactent négativement l’évolution du système éducatif malien et de contribuer ainsi à résorber à terme la crise.
A l’issue des 3 jours d’intenses concertations, la présente Table-ronde a validé les recommandations contenues dans le rapport des experts. Aussi-a-t-elle, identifié quelques défis majeurs pour lesquels elle a proposé des recommandations fortes.
Il s’agit, entre autres de construire et équiper à tous les niveaux des infrastructures scolaires ; définir une politique flexible de redéploiement du personnel enseignant pour résoudre le problème de la mauvaise distribution du personnel enseignant, notamment dans les zones d’insécurité et d’accès difficile.
De même, la Table-ronde a recommandé l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan de réouverture des écoles fermées dans les régions du centre et du nord, à travers le dialogue social et la concertation avec l’ensemble des acteurs.
Pour pallier certaines insuffisances, les participants à ladite table ronde ont invité le gouvernement à recruter à temps et affecter judicieusement le nombre nécessaire d’enseignants pour tous les ordres d’enseignement.
Autres recommandations non moins importantes: la sécurisation de l’espace scolaire et universitaire ; l’instauration de la culture de la redevabilité au niveau des collectivités territoriales ; l’adoption et l’application d’un véritable plan de carrière des enseignants en mettant un accent particulier sur le mérite et le genre, etc.
Notons qu’à l’issue de la rencontre de trois jours, les participants ont tenu à remercier vivement le Président IBK, le Premier ministre, Abdoulaye Idrissa MAIGA et l’ensemble du gouvernement pour cette initiative ; ainsi que la qualité de la concertation.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *