Search
mardi 20 avril 2021
  • :
  • :

Sans Tabou: Mali, c’est toujours se servir d’abord

Il y a une expression qui fait fureur au point d’être foireuse quand il s’agit du service public : ‘’servir non se servir’’. Avec le Président Ibrahim Boubacar KEITA, son slogan miracle ‘’le Mali d’abord’’ qui lui a permis de faire un score stratosphérique de 77,61% des suffrages valablement exprimés s’est vite transformé en ‘’ma famille d’abord’’. Les copains du fiston national étaient omniprésents et très souvent à des positions très élevées. Mamadou CAMARA, au lendemain de son investiture, le nouveau Président de la République le nomme Directeur de son cabinet, avec rang de ministre, le 11 septembre 2013. Le 12 avril 2014, il le nomme au gouvernement du Premier ministre Moussa MARA en tant que ministre de l’Économie Numérique, de l’Information et de la Communication.
Arouna Modibo TOURE (aussi appelé Papou TOURE) a été Directeur du PMU-Mali (2015-2017) ainsi que Directeur général de l’Agence nationale pour l’emploi (2014-2015). Il est ministre de la Jeunesse et des Sports de mai 2019 jusqu’à la formation du Gouvernement restreint ayant précédé la chute du Président IBK, après avoir été ministre de l’Économie numérique et de la Communication de 2017 à 2019.
Les bidasses qui devaient incarner le changement, apparemment, ne font pas mieux que celui qu’ils ont renversé. Du Mali d’abord, c’est l’heure du corps et des copains d’abord avec une militarisation à outrance de l’administration publique. En voici l’illustration : un Président de la Transition qui est un Colonel à la retraite ; un vice-président, Colonel des forces spéciales ; un Colonel comme ministre de la Défense et des anciens Combattants ; un Lieutenant-colonel comme ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation ; un Colonel comme ministre de la Sécurité et de la Protection civile ; un Colonel-major comme ministre de la Réconciliation nationale. Ce n’est pas tout, puisque plus de 50% des gouverneurs de région sont désormais des porteurs d’uniforme. Et la promo n’est pas près de s’arrêter en si bon chemin, d’autant plus que la semaine dernière, nous avons assisté à des nominations massives de bidasses dans les différents ports.
Les Premiers ministres aussi y vont de leur autolâtrie. Dans leurs cas, c’est ma région d’abord. Ainsi, le Chef du Gouvernement, Moctar OUANE a lancé, ce samedi 20 mars 2021, les travaux de construction de la route Sévaré-Mopti, d’aménagement de 10 km de voiries dont 5 km dans la ville de Mopti et 5 km dans la ville de Sévaré, la construction de la voie de contournement de l’aéroport de Mopti Ambodédjo et la réalisation d’éclairage public sur les voies concernées.
Avant lui, l’ancien Premier ministre Soumeylou Boubèye MAIGA, a eu un élan du cœur en faveur de sa région. En mission à Gao, en mars 2018, dans le domaine des infrastructures, M. MAIGA a affirmé que le gouvernement malien a mobilisé 5 milliards de CFA pour la construction d’une route bitumée de l’aéroport de Gao au centre-ville. C’était après avoir annoncé des mesures pour la réouverture de centaines de salles de classes fermées en raison de la crise et d’autres en faveur de l’emploi des jeunes.
Il y a de quoi alimenter les jalousies chez ceux qui n’ont pas eu le privilège d’avoir un ‘’co-régionnaire’’ élevé à la dignité de Premier ministre.
Faudrait-il blâmer quelqu’un ? Non. Parce qu’à l’évidence la tendance générale au sein de la population malienne est moi d’abord et cela se constate à tous les niveaux. L’égocentrisme est devenu la norme dans notre société qui se déconnecte de plus en plus des valeurs d’entraide, de partage. Le Mali kura, c’est aussi la résurrection des valeurs qui ont fait la grandeur de notre peuple.

PAR BERTIN DAKOUO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *