Search
mardi 7 avril 2020
  • :
  • :

Sans Tabou: respirateurs, le DG de l’INSP dit-il vrai ?

‘’Un seul respiratoire et une vingtaine de lits confinés pour tout le pays, le Mali, un des pays les plus pauvres au monde, illustre les illégalités criantes entre pays face au Coronavirus’’, voilà ce que dit un Tweet de l’AFP, selon une traduction automatique de l’anglais au français. Il n’en fallait pas plus pour faire perdre son calme de médecin au Pr Akory Ag IKNANE, DG de l’Institut National de Santé Publique (INSP). Entre les deux qui dit vrai ?

Dans sa riposte au Tweet de l’AFP, le Directeur Général de l’Institut National de Santé Publique ne fignole pas : « je ne sais d’où l’AFP tient cette information fausse et erronée. Le Mali dispose actuellement dans le seul cadre de la riposte au Covid-19, de 12 respiratoires, dont 5 portatifs et 10 lits à l’Hôpital du Mali extensible à 102 lits, 3 respiratoires et 7 lits au Point G, 2 respiratoires et 10 lits à l’hôpital dermatologique, 2 respiratoires au CNOS, 9 lits à Kati, 3 lits au Gabriel Touré pour ne citer de ceux-là… ». Ainsi, à en croire le respectable professeur, le Tweet de l’AFP n’est rien d’autre qu’un grossier mensonge. Et il entend le prouver.

Faisons une synopsis pour forger notre propre opinion. En parcourant le Plan d’Actions pour la Prévention et la Réponse à la Maladie à Coronavirus (COVID-19) du Gouvernement de la République du Mali, relativement à la situation des équipements, on peut lire : ‘’Respiratoire : disponible 1 pour un besoin de 20’’.

Or, le Tweet dit également que le Mali ne dispose que d’un respiratoire ; exactement ce qui est mentionné dans un document officiel.

Autre élément de compréhension, c’est que le document du ministère de la Santé et des affaires sociales est daté de ce mois de mars. Le Tweet de l’AFP est également daté de ce même mois de mars avec seulement quelques jours d’intervalle.

Récapitulatif : en quelques jours, le Gouvernement de la République du Mali a réussi l’exploit d’importer 11 respiratoires, dont 5 portatifs, dans le seul cadre de la riposte au Covid-19.

Un tel effort exceptionnel pour l’acquisition des respiratoires (12 sur un besoin de 20), peut paraître biscornu, non seulement au regard du laps de temps très serré entre les deux annonces ; mais également du manquant criant par rapport à d’autres équipements importants dans le dispositif.

En effet, le Plan d’Actions pour la Prévention et la Réponse à la Maladie à Coronavirus (COVID-19) présente la situation des équipements comme suit : masques (cache-nez) : disponible 600 000 pour un besoin de 5 400 000 ; équipements de protection individuelle avec bonnet (blouse à usage unique) : disponible 30 000 pour un besoin de 2 000 000 ; gel hydro alcoolique : disponible : 600 litres pour un besoin de 500 000 litres ; gants : disponible : 2 651 781 pour un besoin de 3 000 000 ; dispositifs de gel muraux : disponible 900 pour un besoin de 3 000 ; eau de javel : disponible 100 litres pour un besoin de 10 000 litres.

En matière d’équipements : caméra thermique adaptée : disponible 0 pour un besoin de 15 ; thermo flash : disponible 59 pour un besoin de 20 000 ; extracteur d’oxygène : disponible 3 pour un besoin de 50 ; moniteur multiparamétrique : disponible 2 pour un besoin de 20.

Le stock en réactifs se présente ainsi : test de diagnostic rapide : disponible 1 500 pour un besoin de 50 000 ; kits de prélèvements : disponibles 100 pour un besoin de 10 000 ; kits de transfert des échantillons : disponible 100 pour un besoin de 10 000.

Il est vrai qu’il faut éviter d’exacerber la panique au sein de la population par quelque moyen que ce soit. Mais, les petits arrachements avec la vérité sont autant un exercice périlleux.

PAR BERTIN DAKOUO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *