Search
vendredi 23 avril 2021
  • :
  • :

Sans Tabou: sports, une campagne ministérielle fumeuse

Le ministre de la Jeunesse et des sports, Mossa Ag ATTAHER, a étalé le lundi dernier à Kidal sa méconnaissance sur le choix des joueurs des équipes nationales en affirmant qu’il va désormais agir afin que les sélections nationales soient « réellement représentatives de l’ensemble de la population de notre pays ». Parce que les joueurs des équipes nationales ne sont pas désignés en fonction de leur appartenance à une localité. Le critère fondamental est lié à la performance du joueur.
Une demi-douzaine de membres du Gouvernement et les représentants de deux ministres ont effectué ce lundi une visite de moins de 24 heures dans la ville de Kidal. Il s’agit du ministre de la Sécurité et de la protection civile, le Ministre de la Santé et du développement social, le Ministre de la Refondation de l’État, le Ministre de la jeunesse et du Sport, le Ministre des Mines de l’Énergie et de l’Eau. Le Ministre de l’Éducation nationale représenté par son segal, le Ministre de l’Administration territoriale par son Chef de cabinet, ainsi que les proches collaborateurs des Ministres présents.
S’exprimant à cette occasion sur les chantiers de son département prévu dans la région de Kidal, le ministre de la Jeunesse et des sports a dévoilé des programmes de son département pour la région notamment les travaux de la réhabilitation du stade de la ville dont la pose de la 1ère pierre a été effectuée par la délégation ministérielle. Les travaux de ce chantier démarreront dès le 1er trimestre de 2021, a promis le ministre de la Jeunesse et des sports.
Cependant, si l’attachement du ministre à l’essor de toutes les disciplines sportives dans notre pays, comme il a eu à le dire par le passé, n’est pas encore démenti, son discours à Kidal pue des relents régionalistes. En effet, pour lui, le sport national souffre d’un problème de représentativité de toutes les régions du pays. « (…) Que les équipes nationales soient réellement représentatives l’ensemble de la population de notre pays. Ce travail, nous allons le faire avec la Fédération malienne de football avec le département et l’ensemble des services en charge de cette question », a déclaré le ministre Mossa Ag ATTAHER.
Une déclaration applaudie par ses autres collègues du gouvernement qui étalent leur ignorance du processus de choix des joueurs dans les sélections nationales. D’abord, depuis l’accession de notre pays à l’indépendance, le choix des membres des équipes nationales, à l’instar des autres pays, se fait sur la base de la performance du joueur et non son appartenance à une localité ou une communauté. Ce choix appartient aussi au libre arbitre du sélectionneur national qui évalue la capacité des joueurs. Bien sûr qu’aucune œuvre humaine n’étant parfaite, une dose de subjectivité peut intervenir. Qu’à cela ne tienne, l’objectivité est le fil d’Ariane des sélectionneurs dans leurs choix.
Ensuite, les joueurs ne sont pas retenus dans l’équipe nationale pour défendre une région ou une communauté. Ils portent et défendent les couleurs nationales qui représentent l’ensemble de la population malienne.
Enfin, en ce moment, le problème de représentativité ne se pose pas au niveau de nos équipes nationales.
Par contre, la campagne fumeuse du ministre pourrait être stimulante pour les jeunesses des régions non représentées dans les différentes équipes nationales à prétendre défendre les couleurs nationales

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *