Search
vendredi 21 janvier 2022
  • :
  • :

‘’Take Over’’: Briser les stéréotypes genre

Plan International Mali et ses partenaires dont Educo Mali veulent briser les stéréotypes genre, à travers leur initiative ‘’Take Over’’ consistant à placer des filles et jeunes femmes aux postes de prises de décision.

Le lancement de cette campagne a été effectué, hier, par le Directeur de Plan International Mali, Constant Tchona ; en présence de celui de Educo Mali, Herman Zoungrana.
Il a été marqué par la prise de fonction de la nouvelle Directrice générale de Educo Mali, Fatoumata CISSE qui a aura la responsabilité de diriger la structure pendant la journée.
Cette idée s’inscrit dans le cadre de l’initiative ‘’ Take Over’’ de ‘’Joining Forces’’, en lien avec la campagne « Aux filles, l’égalité » de Plan International qui se tient en prélude à la journée internationale de la fille célébrée chaque 11 octobre, en collaboration avec le Conseil national des enfants et jeunes du Mali (CCNEJ).
L’approche consiste à placer des enfants et jeunes à des postes de décision et de direction, de mesurer la portée de leur responsabilité. Aussi, elle vise à encourager le leadership des jeunes filles et femmes.
« Ce lancement pour Educo est la confirmation de notre engagement auprès des enfants, des jeunes filles, en particulier, sur l’obligation que nous avons de les accompagner, en plus des kits scolaires que nous leur offrons annuellement, à pouvoir être présents et les aider à exercer leur leadership de manière claire et affirmée», indique Herman Zoungrana Directeur général de Educo Mali ; en présence de Directeur de Plan International qui porte le lead de cette initiative.
En occupant le nouveau fauteuil, la jeune Fatoumata CISSE a l’opportunité de s’enquérir en partie de la réalité du monde du travail, a précisé M. ZOUNGRANA, de réaliser combien la tâche est exaltante et difficile.
« Je pense qu’il est important que nous puissions démontrer que c’est possible. Beaucoup de choses constituent aujourd’hui des blocages par nous-mêmes ou dans nos perceptions, parce qu’on n’a jamais imaginé que c’est possible», a déclaré le responsable de l’ONG espagnole au Mali.
Avant d’insister : « C’est montrer réellement que c’est une opportunité d’affirmer le besoin et la nécessité pour les jeunes filles d’avancer, d’avoir le courage de s’affirmer. En tant qu’ONG, notre rôle est de pouvoir également apporter cette dynamique ».
De son côté, le Directeur de Plan International Mali, Constant TCHONA ajoute que les droits de femmes adultes commencent par les droits des filles. C’est pourquoi, explique-t-il, sa structure agit pour transformer la vie des millions de filles victimes d’inégalités et de discriminations, à travers le monde.
Quant à l’’initiative, elle encourage les organisations qui accueillent les filles et les jeunes femmes à écouter leurs points de vue et à en tirer des enseignements.
« A travers les Take Over, Plan International et ses partenaires soutiennent les filles et les jeunes femmes à assumer des rôles de leadership qui relèvent du pouvoir pour promouvoir et garantir leurs droits », a déclaré M. TCHONA.
Au-delà d’un exercice de stimulation de gestion du pouvoir, poursuit le Directeur de Plan International Mali, les ‘’Take Over’’ sont des opportunités de mentorat ou de développement professionnel pour les filles, mais ils servent aussi à instruire au personnel des institutions sur les questions qui touchent les filles et leurs potentiels inexploités dans la société.
Pour lui, la finalité de l’initiative est de changer les perceptions sur ce qui est possible pour les filles et les jeunes femmes en tant que décideurs, leaders et artisans du changement.
Ces interventions ont conduit à l’installation de la jeune Fatoumata CISSE aux commandes de Educo Mali.
« C’est une fierté pour moi d’être à la tête de cette grande structure pendant la journée. Je suis confiante quant à l’atteinte des objectifs que je me suis fixés au long de la journée », s’est-elle réjouie.
Pour elle, cette scène, même si c’est une simulation, peut se réaliser parce qu’elle est convaincue que le leadership n’est pas valable que pour les hommes.
« Les femmes et les filles ont aussi un grand rôle à jouer pour le développement de nos pays », a-t-elle commenté.

PAR SIKOU BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *