Search
vendredi 24 septembre 2021
  • :
  • :

Télécoms: les régions du Nord coupées du Mali

Depuis lundi 26 juillet, un acte de sabotage des groupes terroristes qui écument le nord et le centre du pays a plongé les réseaux de Téléphonie mobile de l’ensemble des régions du Nord de notre pays (Gao, Tombouctou, Taoudenit, Menaka, Kidal ) dans une profonde perturbation.
Selon les rares informations disponibles désormais en provenance du Nord, les groupes armés terroristes ont mené une action de sabotage du réseau de l’opérateur de Téléphonie Orange-Mali dans le Centre du pays. Cette action criminelle et fortement préjudiciable menée par la JNIM (Jamāʿat nuṣrat al-islām wal-muslimīn en arabe ; en français Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans, GSIM) a eu pour effet collatéral de mettre toutes les régions du Nord hors réseau. Cette action qui a été exécutée par le Groupe de Iyad Ag Ghaly vise à diminuer la capacité des informateurs des FAMa et Barkhane mais aussi de saboter les intérêts français.

Dans un Communiqué diffusé le vendredi 30 juillet, le Collectif Tombouctou Réclame ses Droits dénonce la coupure des réseaux téléphoniques dans la région de Tombouctou.999
Le Collectif Tombouctou Réclame ses Droits, signataire du protocole d’entente avec le gouvernement du Mali, le 11 septembre 2019, appelle l’ État à travers ses structures concernées à prendre ses responsabilités pour résoudre cette situation.
Le Collectif invite également les entreprises Orange et Moov Africa Malitel à respecter leur contrat vis à vis de leur client et à tout mettre en œuvre dans un délai très raisonnable pour le rétablissement des réseaux.
Aux autorités tout comme aux deux réseaux téléphoniques, le CTRD envisagera très prochainement de mener des actions concrètes de contestation de grande envergure pour mettre fin à cette situation qui n’a que trop durée.
Dans un communiqué diffusé lundi dernier 26 juillet, sur les réseau sociaux (l’Organisation Jama’t Nustat al-lslam wal-Muslimeen JNIM) avait annoncé qu’afin «de préserver la sécurité et la sûreté de notre peuple en termes de sang, d’honneur et de richesse, (il) s’est lancé dans une campagne sécuritaire visant à purifier la région de Kidal et ses quartiers contre les criminels, les bandits et les voleurs, qui ont semé la terreur dans le cœur du personnel de sécurité ».
Le Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans (GSIM) poursuit dans son communiqué que « par la grâce d’Allah l’Exalté et Son soutien, les premiers résultats de cette campagne bénie ont été l’élimination d’un des criminels impliqués dans le meurtre, le vol et la corruption, nommé «Aqmus Ak Kalkali», et l’arrestation d’un de ses criminels de compagnon. La campagne se poursuivra jusqu’à ce que la sécurité et le calme soient établis dans le cœur des gens, et nous appelons également tout le monde à participer à cette bonne campagne, et nous appelons également tous ceux qui sont impliqués dans des crimes et des meurtres, des pillages ou de la corruption, à se repentir devant Allah l’Exalté, et d’arrêter d’opprimer les gens et de les transgresser. En vérité, l’injustice sera ténèbre au Jour de la Résurrection. Et nous les appelons à se rendre aux moudjahidin ou à l’un des juges des musulmans de la région. Sinon, ils sont menacés de fouille et de poursuite jusqu’à ce que nous les arrêtions ou les




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *