Search
samedi 17 avril 2021
  • :
  • :

Tension foncière à San: l’appel au dialogue du ministre Bathily

Le conflit consécutif à l’aménagement et au morcellement de la plaine de Talo après des aménagements hydro-agricoles au niveau du Moyen Bani a dominé l’essentiel des débats lors de la visite de terrain du ministre des domaines et des affaires foncières, Mohamed Ali BATHILY, samedi dernier à San. Des différentes interventions, il ressort que le feu couve entre les pays ressortissants des 7 villages dans les communes de N’Goa et de Djeguena. Si les premiers contestent les critères d’attributions des parcelles de l’administration, les seconds dénoncent une spoliation de leurs terres.

Sur invitation de l’APM (Association pour le Mali) de la localité, le ministre BATHILY a rencontré, samedi dernier, les protagonistes de ce conflit foncier à San. C’était dans le cadre d’un meeting qui a lieu stade Sékou DEMBELE. Cette rencontre a été une occasion pour les nombreuses victimes d’accaparement des terres dans le cercle de San de se confier au ministre BATHILY et de solliciter son implication personnelle pour un dénouement de la situation avant la campagne prochaine.
Si le gouvernement ne prend pas les dispositions nécessaires, la campagne agricole risque d’être compromise au regard de la tension entre les paysans, comme il nous a été donné de constater lors du meeting denier. Et cela en raison du conflit lié aux attributions de parcelles de terres dans les 7 villages de San, à savoir : Dalla, Denso et Nara dans la commune de rurale de N’Goa ; et Goulani, Zemesso, Filasso et Bossoni dans la commune de rurale de Djeguena.
Dans son mot de bienvenue, le maire de la commune urbaine de San, Sinamadou TRAORE, a remercié les l’initiateurs de cette rencontre avant de féliciter Me BATHILY pour ses efforts inlassables en faveur de la lutte contre les prédateurs fonciers. L’objectif de l’APM, à savoir, promouvoir le développement pour le bonheur de tous les citoyens Maliens, est en droite ligne de la vision des responsables des collectivités territoriales, a-t-il dit. A ce titre, il a exprimé son soutien aux actions de l’APM et son président dans leur lutte contre les injustices sociaux.
De son côté, le président de l’APM de San, Ibrahima MARE, a souligné que la rencontre du jour, loin d’être un meeting politique, est la preuve de l’engagement des uns et des autres pour le Mali. La mobilisation du jour se justifie par la droiture et l’engagement du ministre BATHILY aux côtés des victimes d’accaparement des terres. Pour les mouvements APM, il s’agit de mettre le Mali que dessus des intérêts catégoriels et personnels. Il a invité les uns et les autres à se mobiliser pour sauver notre pays des injustices, des nombreux défis qui, si rien n’est fait, risquent compromettre notre avenir.
Après avoir écouté les uns et les autres, le ministre a invité les protagonistes au dialogue et à la retenu. Compte tenu du caractère générale de ces conflits fonciers sur l’ensemble de notre pays, le ministre Mohamed Ali BATHILY, a invité les acteurs au respect des lois de notre pays. «Nous devions comprendre que nous sommes dans une chaine juridique qui donne à chaque autorité, à chaque citoyen, une compétence limitée». Il a appelé les uns et les autres à un changement de pratiques. Pour lui, chacune, en ce qui le concerne doit procéder à une application loyale des textes au risque de provoquer des troubles dans la société. La bonne application de la loi nous permettra, selon Me BATHILY, de réduire de 80% l’ensemble des problèmes fonciers que nous vivons.
Le ministre BATHILY a fait savoir que son département est en train de d’instaurer un mécanisme d’annulation systématique de tous les documents administratifs émis par faux. «Nous les retireront de l’ordonnancement juridique pace que c’est eux qui polluent l’atmosphère et crée la rupture sociale », a-t-il dit.
Parmi les actions en cours, il a cité la Réforme foncière, la mise en place du cadastre. Il s’agit aussi de créer des espaces juridiques sécurisés au tour des villages pour que certaines terres ne puissent plus être données par n’importe qui.
Pour réussir cette vaste campagne de lutte contre les prédateurs fonciers, le ministre a dit compter sur les militants de l’APM, la mobilisation de toutes les victimes de spéculation foncière et toutes les bonnes volontés dévouées pour la défense des droits des paysans.
Par ailleurs; le ministre a dit pouvoir compter aussi et surtout sur le soutien du président de la République, IBK, qui s’est engagé à cesser les injustices, les brimades, redonner à ce pays son honneur et sa dignité. Il s’agit de donner un sens à ces paroles à travers des actions conformes à cet objectif, a-t-il conclu.
A noter que la visité de ministre Mohamed Ali BATHILY, a commencé par Bla. Ici, la préoccupation majeure demeure aussi le foncier.

Par Abdoulaye OUATTARA, Envoyé Spécial




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *