Search
vendredi 24 septembre 2021
  • :
  • :

Tentative de déstabilisation du Mali: le collectif des membres du CNT fait front

Depuis l’annonce par le président de la Transition de la réadaptation du Traité de coopération en matière de défense entre le Mali et la France lors de la rencontre des chefs d’État du G5 Sahel, les autorités maliennes ne dorment plus.
Le rapport de la MINUSMA de ce lundi 30 Août 2021 qui survient après l’argument fallacieux d’utilisation des enfants mineurs dans l’armée comme motif de blocage de l’avion de transport militaire Airbus CASA C295 en lien également avec la sanction liée aux événements du 18 Août 2020 .
Le rapport de la MINUSMA accuse les FAMa d’exaction sur les civils et fait un silence radio sur le Traité de coopération en matière de défense entre le Mali et la France. Ce Traité protège juridiquement l’intervention française au Mali en violation de toutes les dispositions des questions de droit de l’homme et du droit des enfants.
Le collectif des membres du CNT pose les questions de compréhension suivantes :
1-quels sont les critères utilisés par la MINUSMA pour parvenir à identifier un civil innocent d’un civil terroriste?
2-Comment les ONG parviennent à faire la différence entre un civil terroriste et un civil non terroriste ?
3-Comment savoir que les civils tués par les forces onusiennes et Barkhane sont des terroristes, mais ceux tués par les FAMa sont des civils innocents et de surcroît sachant que toutes ces forces évoluent et agissent conjointement ?
4-Qui finance ces ONG de dénonciation sur le territoire malien ? Qui les protège et leur donne des informations pour parvenir à fournir les renseignements ?
5-Pourquoi toutes ces manœuvres après la demande par le président de la Transition de la réadaptation du Traité de coopération militaire entre le Mali et la France et de surcroît à un moment important où les FAMa engrangent des victoires sur l’ennemi ?
Les réponses à ces questions seront édifiantes pour permettre une compréhension plus éclairée de ce qui se trame contre notre pays.
Pour plus de précision, le Collectif des membres du CNT est à pied d’œuvre auprès de certains ministères pour l’identification de toutes les ONG au Mali et des Maliens renégats complices de ces relations incestueuses.
Le Collectif emploiera tous les efforts possibles afin de parvenir à publier la liste de toutes les ONG impliquées dans ces dénonciations calomnieuses.
Le Collectif des membres du CNT est sidéré par le comportement ambigu de la MINUSMA qui devrait être une force pour la paix au Mali et non une force complotiste pour la déstabilisation de notre pays.
Le Collectif des membres du CNT continuera sa sensibilisation et sa mobilisation, non seulement pour parvenir à un sursaut national, mais aussi pour la restauration de la souveraineté militaire, économique et culturelle du Mali.
Le Collectif demande au peuple malien de n’accorder aucune importance à ce rapport calomnieux et sélectif visant à ternir l’image de nos forces armées et de sécurité.
Le Collectif des membres du CNT invite la MINUSMA à reconsidérer sa position vis-à-vis de la souffrance du peuple malien, mais aussi à apporter son soutien au Gouvernement de transition pour la restauration de la paix et de la sécurité, conformément aux dispositions relatives à sa présence au Mali.
Le Collectif des membres du CNT invite les Maliens à ne pas céder aux chantages et à la manipulation.
Bamako le 30 Août 2021.
Aboubacar Sidick Fomba, Président de la Commission scientifique et porte-parole du Collectif des membres du CNT.
Fousseynou Ouattara, Président du Collectif des membres du CNT




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *