Search
jeudi 21 novembre 2019
  • :
  • :

Terrorisme et extrémisme violent au Sahel: les défis et les enjeux au cœur d’un forum

Le ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale, à travers la Cellule d’appui à la coordination des stratégies Sahel et à la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali (CASMAP), a organisé, hier jeudi 11 avril, un forum sur les défis et enjeux sécuritaires nationaux au Mali, face aux défis du terrorisme et de l’extrémisme violent au Sahel.

La cérémonie d’ouverture était présidée par le secrétaire général du ministère, Mahamane Amadou MAIGA, en présence de plusieurs spécialistes des questions sécuritaires.

Les thèmes de ce forum ont été décortiqués par l’Ambassadeur Al-Mamoun Baba Lamine KEITA et Mohamed T. F MAIGA, chef bureau planification suivi évaluation au Conseil national pour la réforme du secteur de la sécurité.

Ce forum a pour objectif de renforcer les capacités des participants afin de les permettre d’identifier les principales causes du phénomène de l’insécurité et déterminer les réponses à y apporter.

Selon le président de séance, Mahamane Amadou MAIGA, le présent forum est organisé par le ministère à travers la Cellule d’appui à la coordination des stratégies Sahel et à la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali (CASMAP).

Aussi, a-t-il souligné, en ces temps de terrorisme, le Sahel cristallise toutes les attentions et que les enjeux liés à sa sécurité sont les questions de paix et de sécurité mondiales.

Par ailleurs, soutient le secrétaire général, cette rencontre se veut une occasion idoine pour les participants d’identifier les principales causes de l’insécurité ; faire non seulement le point de l’évolution du phénomène, particulièrement depuis la crise de 2012 dans notre pays, mais également l’état des principales dispositions prises au plan national, régional et international et indiquer les défis à relever à court, moyen et long termes.

A son tour, le conférencier Mohamed T. F MAIGA a expliqué que la bande sahélo saharienne est en proie à toute sorte de menaces.

Selon lui, il y a une hybridation des risques et menaces d’évolution géopolitiques et le Mali n’est pas épargné de cette situation.

Pour lui, c’est dans cet état d’esprit qu’il a été question au sein du ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale, à travers la Cellule d’appui aux stratégies sahel, d’organiser la présente rencontre sur les défis et les enjeux en matière de sécurité au sahel.

Le chef bureau planification suivi évaluation au Conseil national pour la réforme du secteur de la sécurité, pour sa part, s’est focalisé sur le centre d’intérêt de cette rencontre qui porte de manière spécifique sur les défis et menaces sécuritaires en relation avec la question de la prévention et de la lutte contre l’extrémisme violent, avec en toile de fond le terrorisme.

«Le Mali est un pays compact et très complémentaire. Tout autre pays que le Mali à l’épreuve des vicissitudes de l’histoire et de la vie politique, serait passé corps et bien. Nous sommes un pays solide qu’on ne l’imagine pas », a déclaré Mohamed T. F MAIGA.

PAR MODIBO KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *