Search
dimanche 9 décembre 2018
  • :
  • :

Terrorisme et l’extrémisme violent: les acteurs mutualisent les moyens

La Maison des Aînés de Bamako abrite, depuis ce mercredi 5 décembre 2018, les travaux d’un atelier national d’échange et de partage d’expérience en matière de prévention et de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent. Initiée par le ministère des Affaires religieuses et du culte, en partenariat avec la Fondation Human Security Collective (HSC), cette rencontre vise à répertorier tous les acteurs intervenants activement dans le cadre des activités relatives à la mise en œuvre du plan d’action et la Politique nationale de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent.

L’ouverture des travaux de cet atelier, qui se vent une contribution au démarrage des activités du Comité de coordination et de suivi évaluation de la Politique nationale de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent(PNLEVT), était présidée par le secrétaire général du ministère des Affaires religieuses et du culte, Ahamed Mohamed YAYA. C’était en présence du représentant de la Fondation HSC, le Dr Théophile DJEDJEBI, des membres du Comité de coordination et de suivi évaluation de la PNLEVT, etc.

A travers cette rencontre, il s’agit pour le département de créer un répertoire de tous les intervenants opérationnels dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action de la PNLCET. Elle vise aussi à permettre à chaque acteur d’être informé des activités des autres, dans les domaines de prévention et de la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent. L’atelier a également pour objectif de palier à la duplication des activités par différents acteurs dans la même zone.

Selon son représentant, la HSC dans le cadre du G5 Sahel, vise à créer une synergie d’actions entre tous les acteurs au niveau national et sous régional.

De son côté, Ahamed Mohamed YAYA a indiqué à l’ouverture des travaux que le gouvernement du Mali accorde une attention particulière au phénomène du terrorisme et de l’extrémise violent. Pour illustrer cette volonté des plus hautes autorités d’éradiquer le terrorisme et l’extrémise violent, il a rappelé l’adoption d’une Politique nationale de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent(PNLEVT) par l’Etat en février 2018.

Notons que Human Security Collective (HSC) est une fondation, avec une solide expérience en développement, transformation des conflits et sécurité. HSC vise à combler le fossé entre les personnes et la sécurité et s’attaque ainsi au caractère asymétrique de la prise de décision dans le domaine de la sécurité, en assurant un engagement multipartite afin de protéger et d’élargir l’espace opérationnel et politique de la société civile. HSC relie la sécurité humaine locale à la sécurité mondiale, engage la société civile dans des programmes de sécurité importants en matière de prévention des conflits, de lutte contre le terrorisme et de déradicalisation.

Par Abdoulaye OUATTARA

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *