Search
dimanche 22 avril 2018
  • :
  • :

Tournée du BPN du RPM en commune V: le bilan du Président IBK jugé positif

Une délégation du Bureau politique national du parti Rassemblement pour le Mali (RPM) a échangé, le samedi dernier, avec les militants de la Section de la Commune V du District de Bamako. Les sujets abordés sont entre autres: les préparatifs des élections à venir, la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation, la mise en place du Conseil central du parti et le bilan des 4 ans du Président IBK.

La délégation du BPN était composée du Pr Abino TEME et l’honorable Moussa DIARRA. La rencontre s’est déroulée en présence du secrétaire général de la Section RPM de la commune V, Amadou OUATTARA, non moins maire de la Commune V du District de Bamako ; des représentants des bureaux des femmes et des jeunes ; des élus du parti et des délégués des différentes sous-sections.
Cette rencontre d’échanges s’inscrivait dans le cadre de la série de rencontres initiée par le BPN du parti avec les militants à l’intérieur et à l’extérieur du pays pour échanger autour de la gestion du pouvoir et de la vie du parti.
Pour le secrétaire général de la section RPM de la commune V, Amadou OUATTARA, la réussite des élections programmées en 2018 exige une union sacrée des militants autour d’un idéal commun. Pour ce faire, soutient-il, il est indispensable que les responsable et les militants se rencontrent pour échanger sur les forces et faiblesses de la gestion du pouvoir afin de se projeter dans l’avenir.
Le maire Amadou OUATTARA a affirmé qu’à l’instar des autres sections, les cadres de sa section s’interrogent sur bien des aspects de la gestion du pouvoir sur lesquels les attentes sont nombreuses.
Le chef de la délégation du bureau politique national du RPM, le Pr Abino TEME, a expliqué que depuis le 19 janvier des délégations du BPN effectuent des missions d’échanges avec les différentes sections à travers le pays.
Aussi, a-t-il soutenu, les populations ont été informées sur les principaux motifs du report des élections régionales qui étaient programmées pour le 17 décembre dernier.
Selon le Pr TEME, la raison principale de ce report s’explique par le fait que les groupes armés ont manifesté leur intention de laisser les armes et participer aux élections pour prendre part à la gestion du pouvoir.
Dans la même dynamique, il a souligné que cette volonté des mouvements armés permettra à notre pays d’aboutir à des élections inclusives.
Le représentant du BPN a rassuré que les élections à venir se tiendront à bonne date, c’est-à-dire les élections régionales au mois d’avril, la présidentielle au mois de juillet, qui sera suivie par les élections législatives.
A propos de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation, le Pr Abino TEME a soutenu que l’Etat a fait son mieux avec l’organisation des patrouilles mixtes, l’adoption d’un Décret sur l’entente nationale, la mise en place des autorités intérimaires, et le processus de DDR qui sera effectif très bientôt…
S’agissant de la structuration du parti, il a informé que les bureaux des différentes fédérations ont été mis en place et que la boucle sera bientôt bouclée avec la mise en place du Comité central qui comptera environ 400 cadres du parti.
Le point d’orgue de la rencontre avec les militants de la Commune V a été la présentation du bilan des 4 ans du Président IBK.
Le chef de la délégation a expliqué que le Bureau politique a pris le soin de confectionner un document qui fait ressortir les grandes réalisations faites dans tous les secteurs. Toute chose, a-t-il soutenu, qui permettra aux militants de défendre le bilan du Président IBK et de n’avoir aucun complexe devant les adversaires politiques.
Comme bilan, il a souligné entre autres : l’augmentation des salaires des fonctionnaires, le payement des salaires à bonne date, la réalisation des routes, des ponts et beaucoup d’autres infrastructures.
Abondant dans le même sens, l’honorable Moussa DIARRA a, quant à lui, fustigé le déficit de communication autour du bilan d’IBK. Celui-ci a mis l’accent sur les efforts dans le domaine de la formation et de l’équipement des forces armées et de sécurité avec l’adoption de la loi de Programmation militaire à hauteur de 1 203 milliards de FCFA.
Dans le domaine de la création d’emplois, l’honorable DIARRA a informé que l’objectif de création des 200 000 emplois promis par le chef de l’Etat a été atteint. A en croire Moussa DIARRA, d’ici la fin du premier quinquennat du Président IBK, la barre de 300 000 emplois sera atteinte.
Il a également souligné les efforts en faveur des femmes avec la mise à disposition de fonds pour le financement de leurs projets.
A ceci, M. DIARRA a ajouté l’octroi de 400 bourses d’études aux étudiants, la construction de plusieurs écoles, le recrutement des enseignants et l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail.
Revenant à la charge, le secrétaire général de la section RPM de la CV, Amadou OUATTARA, a renchéri les propos de ses prédécesseurs en soulignant les efforts dans le domaine agricole avec l’octroi de 15% du budget à l’Agriculture, les subventions accordées aux intrants et équipements agricoles…
A son avis, ces importants appuis ont eu comme résultats le classement du Mali comme 1er pays producteur de coton en Afrique, les productions record de céréales et la place de 3è pays sur le plan économique dans l’espace UEMOA.
Pour les conférenciers, le bilan du Président IBK est positif et élogieux vu l’état dans lequel il a trouvé le pays qui était secoué par une crise multidimensionnelle.

PAR MODIBO KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *