Search
mardi 12 décembre 2017
  • :
  • :

Tournée présidentielle à Sikasso: le Kénédougou promet un second mandat à IBK

Le président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA, est rentré visiblement satisfait, vendredi dernier, à Bamako au terme d’une tournée de 72 heures, dans la région de Sikasso, qui a tenu toutes ses promesses. Pour cette deuxième visite en 3e région après celle de 2015, le président IBK, de l’avis des responsables de la ville du Kénédougou, a battu tous les records de mobilisation établis, depuis plus de 30 ans. Sur les banderoles, ainsi que dans les propos des différents responsables, on retient une seule phrase : « Merci IBK pour ce que vous faites pour le Mali ». Un cinglant désaveu pour ses adversaires politiques qui prédisent et souhaitent sa défaite en 2018.

Après le meeting de lancement du maire de Sikasso, Kalfa SANOGO, fils du terroir, dans la course pour Koulouba en 2018, nombreux étaient des observateurs qui s’interrogeaient sur les chances du président IBK, dans le Kénédougou, à la recherche d’un second mandat. Surtout, en ces temps où son bilan est largement critiqué par une opposition politique peu constructive et versée dans la critique stérile, et certaines organisations de la société civile, notamment, la plateforme « An tè ! A bana » qui a été à l’origine du report de la révision constitutionnelle.

Au bout d’une visite marathon de 72 heures en troisième région, tout a basculé. Le président IBK a déjoué tous les pronostics et prouver aux Maliens qui sont encore septique sur sa popularité qu’il n’a pas dit son dernier mot.
En tout cas, la mobilisation, qui nous été donnée de constater, la semaine dernière à Sikasso, était au-dessus de tout soupçon d’impopularité du chef de l’État.
De Bougouni à la cité verte du Kénédougou, le constat était le même : les populations amassées le long de la nationale (RN7) dans les villes ainsi que tous les villages traversés afin d’acclamer le cortège présidentiel. À chaque escale, président a tenu à saluer cette mobilisation des Sikassois pour son accueil.

Une nouvelle adduction d’eau potable pour
Misirikoro !
Le même 23 novembre 2017 aux environs de 16 heures, le Chef de l’État inaugure une nouvelle station adduction d’eau potable à Misirikoro, située à quelques 20 km de la ville de Sikasso et servira à approvisionner ladite ville, les quartiers et villages périphériques.
Financée à hauteur de plus de 4 milliards 500 millions de francs CFA, cette station adduction d’eau potable comprend 46 bornes-fontaines. Ainsi, la ville de Sikasso et environs disposent désormais de 19 forages avec un débit d’exploitation cumulé de 19 000 m3 par jour ; 112 bornes-fontaines ; 39 aires de lavage sur une longueur totale de 547 Km. Le nombre d’abonnés sera de 9 736 abonnés, dont 66 bornes-fontaines publiques.

Kouoro-Barrage
inauguré !
Le lendemain, 24 novembre 2017, Ibrahim Boubacar Kéita a été accueilli aux environs de 11 heures par un bain de foule au pied du nouveau pond sous un tonnerre d’applaudissements. Ici, il confie à la presse : « C’est un projet considérable. Ce pont est une belle couture dans notre économie nationale. C’est un bonheur réel et la joie qui minent les visages des habitants. Quand une œuvre est attendue du très fond du cœur, sa réalisation donne de la joie et nous sommes en joie en ce vendredi, un jour saint ».

Conditionnement et de conservation et de la pomme de terre
De retour de Kouoro-Barrage, le Président de la république a posé la première pierre d’un Centre de conservation de la Pomme de terre pour le compte du groupement interprofessionnel de la filière pomme de terre à Sikasso sur l’esplanade de l’ancien Aéroport de la ville. Aux environs de 17 heures, il se rend, à Koboïla II sur la route de Zégoua pour inaugurer une plateforme de stockage frigorifique, conditionnement et exportation de tubercules de la société ‘’SS-Frigosud-SA’’. Il s’agit ici d’un investissement d’environ trois milliards de F CFA et comprend : 5 chambres froides pour un volume total de stockage de 13 125 m3 à 3000 tonnes équivalents pomme de terre réfrigérée à 5-8 °C et une chambre de pré-refroidissement de 3 750 m3 à réfrigéré à 15 ° C.

La reconnaissance
Au-delà de tout ce précède, cette visite présidentielle augure de nouvelles perspectives pour les populations de la troisième région.
Par les annonces faites au cours de ce séjour du chef de l’État dans l’ancien royaume Sénoufo, on retient plusieurs ouvrages routiers pour davantage désenclaver la région.
Il s’agit, entre autres, de l’étude en cours de l’autoroute Bamako-Bougouni-Sikasso-Hèrèmakono ; de la route Bougouni-Manankoro-Frontière RCI ; la route Kadiana-Fourou-Zégoua.
Les études de l’autoroute Sikasso-Zégoua sont aussi entièrement achevées.
Par ailleurs, au cours des échanges avec les forces vives de Sikasso, le président s’est engagé à étudier le dossier de la construction d’un échangeur dans la ville de Sikasso de même que la création d’une Université, etc.
Avant de quitter la région, le président IBK n’a pas manqué de saluer et remercier les populations pour leur mobilisation dans la salle Lamissa BENGALY : « Hier, vous m’avez monté que vous êtes des nobles, des hommes vertueux. Je souhaite que Dieu fasse que je m’en souvienne pendant longtemps de l’accueil que vous m’avez réservé ».

Par Abdoulaye OUATTARA,
Envoyé Spécial




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *