Tournoi Top-football: à la détection des jeunes talents

6

Pour les festivités de ses 8 ans d’existence, le Centre de formation de football (Kadi-Star) a organisé un tournoi de football entre des catégories minimes, dont la finale s’est jouée, le jeudi dernier, sur le terrain de Banankabougou entre les catégories poussins et pupilles.

Les rencontres, dont le coup d’envoi a été donné par le ministre de la Jeunesse et de la construction citoyenne, Amadou KOITA, étaient parrainées par nos confrères Sékou TAMBOURA de ‘’L’Aube’’ et de Boukary DAOU du ‘’Le Républicain’’.
Ce tournoi, qui s’inscrit dans le cadre des festivités de 8 ans de la création du Centre de formation de football (Kadi-Star), a mis en compétition 22 équipes des centres de formation de football de Bamako.
Le promoteur de Kadi-Star, Dramane TRAORE dit Faras, qui est un ancien joueur du Stade malien de Bamako, a expliqué que ce tournoi était réservé uniquement aux catégories les poussins pour les enfants de 8 à 10 ans et les pupilles pour les enfants de 11 à 12 ans.
Pour cette édition, il a indiqué qu’un accent particulier a été mis sur l’éducation scolaire des enfants, à travers le thème : « Sport et études, un tremplin pour les jeunes sportifs ».
Pour Faras, le sport et les études vont de pair et c’est pourquoi dans son centre, ne sont admis que les enfants qui sont à l’école.
« Il faut que nous montrions aux enfants que le sport n’est pas exclu des études. En ce 21e siècle, chaque sportif doit être en mesure de lire son contrat, dans quelle que langue que ce soit. Mon combat au Kadi-Star, c’est de démontrer cette réalité aux enfants pour qu’ils soient, un jour, maître de leur propre destinée », a souligné M. Faras.
Il a indiqué qu’après sa retraite sportive, il a voulu consacrer le reste de sa vie au centre Kadi-Star en vue de transmettre aux enfants des valeurs sportives et olympiques, mais aussi de contribuer au développement du football dans notre pays. Inlassablement, avec ses moyens de bord insuffisants, Faras affirme pouvoir faire fonctionner son centre avec l’appui de certaines bonnes volontés. Cette situation, estime-t-il, constitue l’un de ses handicaps pour l’atteinte de ses objectifs.
Pour Boukary DAOU, Faras doit être accompagné et soutenu pour les efforts qu’il est en train de faire dans le cadre de la formation sportive et intellectuelle des enfants du pays. Aussi, a-t-il salué et félicité l’homme pour ce tournoi de football qui a occupé les enfants pendant les vacances à des activités saines. Par la même occasion, il s’est réjoui que l’honneur soit donné à la presse nationale de parrainer cette compétition, à travers lui et Sékou TAMOUBRA.
Quant au ministre Amadou KOITA, dont la présence a été vivement saluée malgré, il a lui aussi salué le mérite du promoteur, car est-il convaincu que le futur se prépare à partir du présent et les enfants de ce centre pourraient être les talents du Mali de demain.
« A cet égard, nous sommes disposés à accompagner cette initiative si Dieu nous prête longue vie dans les jours à venir. Car c’est dans le football de masse que nous parvenons à reconnaitre de véritables talents. Ces enfants pétris de talents seront certainement les Seydoublen, Djilla, Salif KEITA de demain. C’est pourquoi il faut aider cette initiative », a souligné le ministre Amadou KOITA.
S’agissant des finales proprement dites, dans les deux catégories poussins comme pupilles, elles ont opposé le Centre Kadi-Star au Centre Salif KEITA.
Dans la catégorie des poussins, c’est Kadi-Star qui a remporté le match aux tirs au but par le score de (2-0) tandis que pour les pupilles, c’est le Centre Salif KEITA qui a gagné la partie par (3-0) au détriment de kadi-Star. Pour leurs récompenses, les équipes ont reçu des invités et personnalités du football malien de jet de maillots complet, des shorts, des ballons ‘’Pélé’’. Les meilleurs joueurs, quant à eux, ont eu du matériel didactique.

Par Sikou BAH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *