Search
samedi 23 mars 2019
  • :
  • :

Transhumance politique: l’honorable Soiba quitte encore l’ADP Maliba

Dans une correspondance du 5 mars, l’honorable Soiba COULIBALY informe le bureau politique du parti l’ADP-Maliba de sa démission de cette formation politique. Les raisons de cette décision remontent aux législatives avortées de 2018, indique l’intéressé, précisant que c’est une demande de sa base.

Fini l’alliance formalisée en septembre 2016 entre le député Soiba COULIBALY et le parti du richissime promoteur de Wassoulou’Or ADP-Maliba. Après près de trois ans de collaboration, l’élu de Kati, Soiba COULIBALY, a décidé de mettre fin à sa collaboration avec le parti ADP, ce 5 mars 2019. Ce jour, l’homme politique élu sous les couleurs du parti Rassemblement pour le Mali (RPM) récidive. Dans une correspondance adressée au président du parti ADP-Maliba, Amadou THIAM, il affirme : « Ce fut un réel plaisir pour moi de militer dans le parti Alliance Démocratique pour la Paix (ADP-MALIBA). Je remercie tous ceux et toutes celles avec qui j’ai travaillé au sein de ce parti. Je suis fier et très ravi d’avoir participé à la création du groupe parlementaire ADP-MALIBA/SADI, dont la contribution est déterminante dans la lutte pour le respect des valeurs démocratiques en République du Mali ». Après avoir salué sa collaboration éphémère avec le parti ADP-Maliba, M. COULIBALY lève le coin de voile sur l’une des raisons de sa démission en soulignant : « les chemins se croisent et se séparent. Aujourd’hui, pour des raisons personnelles, je décide en toute liberté de démissionner du parti ADP-MALIBA. Je signale que je reste toujours engagé quand il s’agit de lutter pleinement et sincèrement pour la justice sociale sans laquelle aucune société ne peut prétendre à la paix et au développement ».

Par sources interposées, le député Soiba COULIBALY a confirmé sa démission tout en ajoutant que l’initiative de cette démission vient de sa base politique. L’initiative ne vient pas de lui, dit-il.

« C’est à la demande de ma base politique. C’est ma base qui m’a demandé de démissionner », a affirmé M. COULIBALY. Selon lui, la frustration de sa base remontait aux législatives de 2018 reportées.

« Tout est parti des primaires, parce que je n’ai pas été retenu, et cela n’a pas été du goût de la base. Ça fait trois mois que j’ai leur démission écrite, et je n’ai pas voulu formaliser, j’étais en train de bien réfléchir », a indiqué le député démissionnaire. Sa nouvelle destination reste, pour le moment, inconnue. Pour l’instant, il ne veut militer dans aucune formation politique, le temps de méditer sur son avenir politique. Cette décision est la deuxième démission de M. Soiba COULIBALY de cette législature. Avant celle-là, il était responsable politique du RPM dans le cercle de Kati. Et c’est avec les couleurs du parti présidentiel qu’il a été élu député, dans la circonscription électorale de Kati. En septembre 2016, il faisait partie des quatre députés RPM qui décident de claquer la porte de leur parti pour rejoindre ADP-Maliba. À l’époque, ces démissions ont fait un tollé avec des interprétations diverses. À peine trois ans de collaboration, le député Soiba COULIBALY vient de quitter le parti ADP-Maliba. Ainsi, pour cette législature, il est le seul député à faire deux démissions (du RPM à l’ADP-Maliba et ce parti, il est désormais à la recherche d’un autre point de chute).

Par Sikou BAH

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *