Search
dimanche 19 septembre 2021
  • :
  • :

Transition: la jeunesse joue la prolongation

Tenue d’une grande manifestation, le vendredi 13 août, à la bourse du travail de Bamako, par plusieurs mouvements de jeunes pour demander une prolongation de la durée de la transition qu’ils jugent nécessaire.
Devant les portraits du Colonel Assimi Goïta, Président de la transition, et ceux des quatre autres colonels qui ont pris le pouvoir il y a un an par les armes affichés devant et dans la Cour de la Bourse du travail, de nombreux jeunes initiateurs du meeting se sont succédés sur la tribune installée pour tenir un seul discours : prolonger la durée de la transition.
Pour les organisateurs de cette manifestation ce sont «les dirigeants qui ont plongé le pays dans ce gouffre à cause de leur mauvaise gestion ces 30 dernières années (qui) se sont les mêmes qui mènent aujourd’hui la pression sur les militaires pour que le délai de la transition se limite à 18 mois ».
« Vent-debout contre ces prédateurs de la démocratie, ces associations de jeunes se mobilisent pour dire non à des élections bâclées, non à la pression et le chantage anti-colonialiste de la France et pour dire un grand Oui à la prolongation de la durée de la transition ».
Le seul conseiller municipal, présent lors de ce meeting, Sidi Dembélé, pense qu’aucune disposition n’est réunie pour organiser des élections. « Certains politiciens voudront qu’on aille coûte que coûte aux élections quid à sacrifier des maliens. Mais, nous disons que nous n’irons pas aux élections tant que les cultivateurs sont empêchés d’aller au champ, tant que les braquages et les massacres continuent », prévient cet élu local qui propose de prolonger la transition jusqu’à 2023 pour permettre aux militaires de sécuriser le pays.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *