Search
lundi 19 août 2019
  • :
  • :

Troisième assises de la majorité présidentielle: la stabilité institutionnelle en point de mire

L’Alliance électorale Ensemble pour le Mali (EPM) a tenu, hier dimanche, sa 3e assise, à l’ex-CRES de Badalabougou autour essentiellement du dialogue politique inclusif. Au cours de cette rencontre, le Premier ministre Boubou CISSE a invité l’EPM à accompagner IBK, tout en mettant de côté ses intérêts personnels.

Le Président Alliance électorale Ensemble pour le Mali (EPM), Bokary TRETA, a présidé, ce 14 juillet 2018, les travaux de sa 3e assise en présence du Premier ministre Boubou CISSE et de plusieurs membres du gouvernement.

L’« Accord politique de gouvernance APG » et « La préparation du dialogue politique inclusif » étaient les deux thèmes au menu de cette rencontre de l’EPM.

Dans ses mots de bienvenue, le directeur scientifique des assises de l’EPM, Younous Hamèye DICKO, s’est dit persuadé que la décision de la tenue du dialogue politique est un message politique fort aux Maliens. Ainsi, en organisant ces assises, 3e du genre, a-t-il précisé, l’EPM veut s’approprier de l’initiative et se positionner pour une bonne réussite de l’initiative tant attendue par les acteurs politiques et de la société civile.

À sa suite, le Premier ministre, l’invité de la réunion, a rappelé que ces assises se tiennent à un meilleur moment parce que le dialogue politique entamera, dans les jours à venir, sa phase active à l’intérieur comme à l’extérieur du pays.

Conscient des enjeux de la réussite de ce processus en vue de définir des priorités du gouvernement, il pense qu’il n’y a pas d’autres alternatives que de se parler et de se comprendre.

« La politique dans sa manifestation quotidienne est un débat d’idées, la confrontation des arguments et des idéologies », a soutenu Boubou CISSE.

Cependant, le dialogue n’est pas une panacée de réussite, a-t-il préconisé, avant d’ajouter « la recherche d’une solution consensuelle dépend de l’esprit avec lequel le dialogue est engagé ». Pour lui, il faut le dialogue, mais il faut également que les Maliens s’écoutent, car est-il convaincu, le succès du dialogue politique dépend moins des facilitateurs que les acteurs politiques.

« Quelles que soient la volonté et la sagesse des facilitateurs, la mission ne réussira que si les forces sociales, professionnelles et politiques s’y engagent dans un esprit d’ouverture et d’écoute attentif », a déclaré le Premier ministre.

Pour sa part, Boubou CISSE a rassuré que le gouvernement ne ménagera aucun effort pour réussir cet exercice.

Aussi, a-t-il profité de cette tribune pour inviter et exhorter l’EPM à accompagner le président IBK et son gouvernement. Le soutien de l’EPM à IBK ne doit pas s’arrêter en si bon chemin.

« Vous avez élu de manière éclatante IBK en 2018. Votre victoire ne devrait cependant pas s’arrêter là. Votre victoire en 2018 ne sera totale que lorsque vous allez aider celui que vous avez porté à la magistrature suprême pour résoudre les problèmes fondamentaux de ce pays, à bien gérer les contradictions et surtout à s’élever au-dessus des conflits quotidiens qui empêchent notre pays d’avancer. Votre victoire ne sera une victoire que lorsqu’au soir du dernier jour de ce second quinquennat, les Maliens diront : nous avons eu raison une fois encore d’avoir fait confiance à IBK », a déclaré Boubou CISSE.

Pour cela, conseille-t-il, l’EPM à s’élever au-dessus des vœux et ses besoins personnels de ses militants pour mettre la stabilité institutionnelle au cœur de chaque action politique qu’elle entame.

Pour lui, la politique est comme un investissement ou un placement financier. Comme tel, leur motivation ne doit pas être seulement le gain immédiat, critique-t-il, tout en appelant ses compatriotes d’investir davantage au Mali.

Enfin, il a exhorté les responsables politiques de l’EPM à éviter le piège de la personnalisation des questions politiques ou la cristallisation des questions nationales autour d’un ou de quelques individus.

De son côté, le président de l’EPM a salué et encouragé l’idée du dialogue enclenché par IBK. Dans son discours d’ouverture de la rencontre, Bokary TRETA a affirmé qu’aujourd’hui lundi, il serait reçu par l’équipe du triumvirat chargée de conduire le dialogue politique inclusif.

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *