Search
lundi 9 décembre 2019
  • :
  • :

UCAO-UUBA: philosophie et théologie au service de la paix

Dans le cadre de la journée internationale de la philosophie, l’Université catholique de l’Afrique de l’Ouest, Unité universitaire de Bamako (UCAO-UUBA) a organisé, dans ses locaux à Samaya, hier jeudi 21 novembre, une conférence débat axée sur l’éducation à la paix. Le thème central de cette journée de réflexion était : « Savoir et agir au service de la paix ».

La cérémonie s’est déroulée en présence du président de l’UCAO-UUBA, de la directrice de l’Académie de l’UCAO-UUBA et de plusieurs étudiants.
Le thème portant sur ‘’de l’éducation à l’humanisme chez Jean Jacques Rousseau : condition de la possibilité de paix et de respects des droits de l’homme dans la prévention contre l’extrémisme violent au Mali’’, a été exposé par le Dr Augustin BOMBA.
La communication sur ‘’la philosophie de l’humanité, paravent contre l’extrémisme violent : l’autre aussi est humain’’ a été présentée par Dr Thérèse SAMAKE.
A son tour, la Sr Sigame MAIGA a décortiqué le thème sur ‘’les principes universels du droit de l’homme et de la paix selon Emmanuel KANT’’.
Pour sa part, le théologien, Léopold DIENDIERE a expliqué le thème sur ‘’le défi de l’éducation à la paix : replacer l’humain au centre de la parole du magistère de l’Eglise’’.
En expliquant le thème ‘’de l’éducation à l’humanisme chez Jean Jacques Rousseau’’, le Dr Augustin BOMBA a affirmé que l’éducation à l’humanisme a été une préoccupation de Jean Jacques Rousseau. Selon lui, il s’agit de façonner une personnalité authentique qui n’est pas pervertie par les vices de la vie.
En se référant au paradigme Rousseauiste de l’éducation, le conférencier dira que pour l’apaisement de l’espace socio-politique malien, il est nécessaire de façonner une personnalité authentique, c’est-à-dire un homme réconcilié avec son être.
En somme, le Dr Augustin BOMBA dira que l’éducation à la paix et aux droits de l’homme fait référence au savoir être et au savoir-faire.
Abordant le thème sur ‘’la philosophie de l’humanité, paravent contre l’extrémisme violent : l’autre aussi est humain’’, Dr Thérèse SAMAKE, a expliqué que la philosophie de l’humanitude agit sur le présent et sur l’avenir. Une philosophie qui se repose sur la justice sociale et le développement humain.
« La philosophie de l’hunanitude vise la reconnaissance mutuelle », a précisé la conférencière. Elle a souligné que la philosophie de l’humanitude repose sur trois ressorts à savoir : la centralité humaine ou la conscience à l’humain ; le dialogue et l’effort de contextualisation et la participation politique de la jeunesse à la formation aux droits humains.
A son tour, le théologien Léopold DIENDIERE, a expliqué l’éducation à la paix sous l’angle de la théologie. Il a largement expliqué l’horizon de la paix, les racines bibliques de la paix, l’éducation à la paix dans le magistère et l’éducation de la paix de nos jours où l’homme doit être au centre.
Il a mis l’accent sur le caractère pacifique de la religion. En paraphrasant les paroles des sages de l’Église, le théologien Léopold DIENDIERE a insisté à dire que ‘’les religions ne font pas la guerre et que ce sont leurs adeptes qui la font’’.

PAR MODIBO KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *