Search
lundi 24 janvier 2022
  • :
  • :

Vente aux enchères de la Polyclinique Allama de Kati: la famille dénonce le non-respect des engagements de l’État

Après son pillage du 1er févier 2012 par des manifestants déchaînés, comme si ça ne suffisait pas, la Polyclinique Allama appartenant au Dr Elmehdi AG HAMAHADY, sise à Kati Sananfara, fait l’objet d’une procédure d’expropriation à cause d’un prêt contracté, en son temps, par la structure, auprès de Bank Of Africa du Mali. Pour ce faire, elle a fait objet de vente aux enchères le 1er Novembre 2021 au Tribunal de Kati par la Banque Of Africa-Mali.

Dans une lettre ouverte adresse au ministère de la Réconciliation nationale du Mali ; au ministère de l’Économie et des Finances du Mali ; à la Commission Vérité, Justice et réconciliation du Mali ; à Bank Of Africa du Mali ; ainsi que le Group BMCE Maroc, la famille du Dr Elmehdi dénonce cette procédure comme manifestation d’un manquement de l’État malien a ses engagements.
Selon les termes de cette correspondance qui a fait le tour des réseaux sociaux, la famille de AG HAMAHADY, dit n’avoir reçu aucun document ni de décision de minute ni de délibération, mais confirme que l’audience des criées a bien eu lieu et l’adjudication a bien été prononcée.
«L’affaire suivra son cours devant toutes les autorités et institutions compétentes jusqu’à restitution définitive de nos ruines et indemnisation totale de nos biens si une justice existe encore et si le code des droits de l’Homme existe réellement», peut-on lire dans la missive.
Voici un extrait de ladite lettre ouverte

Affaire opposant la Bank Of Africa à la polyclinique médicale ALLAMA de Kati. Affaire d’indemnisation de la famille du Dr Elmehdi AG HAMAHADY par son État (malien) après avoir été victime de violation très grave des droits de l’homme par ce même État.

«Nous avons été informés de la vente aux enchères de nos ruines le 1er novembre 2021 par la Bank Of Africa Mali (Dont le siège social est à Casablanca et appartenant au groupe BMCE) devant les tribunaux de Kati.
Cette audience a eu lieu conformément à la procédure de saisie immobilière et à l’agenda que rapporte le dernier commandement de saisie immobilière (datant du 13 Août 2021) que nous avons reçu par l’huissier de la BOA qui prévoyait : l’audience éventuelle pour le 27 Septembre 2021 à 10h et l’audience d’adjudication (Audience des criées) pour le 1er Novembre 2021.
À noter que la première menace de saisie immobilière date du 7 Janvier 2014 et renouvelée à 3 reprises (19 Juin 2018, 22 Juillet 2020 et 18 Mai 2021), malgré les engagements de l’État auprès de la BOA-Mali pour paiement de la créance (En priorité) dans le cadre du processus d’indemnisation des victimes de violation grave des droits de l’homme par l’État malien dont le Dr Elmehdi et sa famille en font partie.
N’ayant pas été soldé par l’État malien, la BOA a continué les poursuites à l’encontre de la Famille du Dr Elmehdi à la place de l’État.
L’Audience du 1 Novembre 2021 a bien eu lieu devant les tribunaux de Kati après apparition (30 jours avant l’audience) sur la liste des affaires du 25 octobre au 1er Novembre 2021 faisant objet de ventes aux enchères au tribunal de Kati et l’adjudication a été prononcée par le juge président dans la salle d’audience.
Nous attestons n’avoir reçus aucun document ni de décision de minute ni de délibération, mais confirmons que l’audience des criées a bien eu lieu et l’adjudication a bien été prononcée.
Nous sommes désagréablement surpris d’apprendre que des membres des autorités maliennes nient officieusement la vente aux enchères en nous demandant de nous en tenir à leur dire de tenir à leur engagement verbal.
Nous resterons sur notre position : nous considérons la vente aux enchères de nos ruines faites par la BOA-Mali pour manquement de l’État malien à ses engagements, jusqu’à preuve contraire, juridiques écrits et officiels.
Nous agirons uniquement en considérant les actions et les écrits allant de 2012 à ce jour sauf nouvelle décision officielle et juridiquement valable qui annule la vente aux enchères et qui nous restitue nos ruines ».
Ont signé au nom de la famille : le Dr. Haletine AG ELMEHDI ; Mme WALET ELMEHDI Allama et Mme WALET ELMEHDI ; Amahali, Fils et Filles du Dr Elmehdi AG HAMAHADY.
Pour rappel, e 1er février 2012, des manifestants déchaînés composés des femmes et des enfants, ont saccagé la Polyclinique médicale Allama de Kati, face au Prytanée Militaire, au motif que son promoteur, le Dr Elmehdi Ag HAMAHADY serait de mèche avec les rebelles touareg qui venaient d’attaquer l’armée nationale au nord du pays. Neuf ans après ces douloureux événements, la famille de Dr Elmehdi Ag HAMAHADY, toujours inconsolable, crie à l’amalgame et réclame justice.
À la faveur du neuvième anniversaire de ces événements malheureux, la famille a interpellé les plus hautes autorités du pays pour que justice soit enfin faite. La famille du Dr Elmehdi Ag HAMAHADY, promoteur dudit complexe médical, ne comprend pas le fait que ce pillage a eu lieu sans qu’aucune mesure ne soit prise par les autorités d’alors. Et cela bien que la clinique en question se trouvait à quelques encablures du palais présidentiel de Koulouba et à dix mètres de la première région militaire du pays.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *