Vente promotionnelle Tabaski 2016: 30 800 moutons sont sur le marché

7

C’est parti, depuis samedi dernier, pour la vente promotionnelle de 30 800 moutons dans le District de Bamako et les capitales régionales du Mali. C’est, en tout cas, la principale information issue de la conférence de presse, organisée par le ministère de l’Elevage et de la pêche, à travers la Direction nationale de la production et industrie animales (DNPIA). C’était le vendredi dernier, dans la salle de conférence de la DFM du ministère de l’Agriculture.

Animée par Mamadou Sékou DJIRE, conseiller technique dudit département, ladite conférence de presse s’est déroulée en présence de plusieurs cadres de services rattachés du département, notamment le Directeur de la DNPIA, principal acteur de l’opération.
«Lancer l’édition 2016 et informer les populations sur la méthodologie de cette vente promotionnelle», tel était l’objet de cette conférence de presse.
Selon le conférencier, il était prévu 300.000 têtes pour la vente promotionnelle 2016, mais finalement, ce sont seulement 30 800 béliers qui ont pu être mobilisés pour la cette fête de tabaski, prévue, pour le 12 septembre prochain.
En effet, les prix varient entre 40.000 et 120.000 FCFA. L’opération qui durera 10 jours à Bamako et sur toute l’étendue du territoire national, se déroulera dans les stades municipaux de chaque région.
Aussi, a précisé M DJIRE, pour le District de Bamako, la DNPIA a prévu 6000 moutons qui seront dispatchés entre 4 sites de ventes dans les Communes II, IV, V et VI. Pour la ville de Kayes, 500 moutons seront mis à la disposition de la population. Koulikoro aura 1500 moutons. Il est prévu 1 000 moutons Sikasso. Les Ségoviens auront à leur disposition 2 000 moutons. Quant à Gao et Tombouctou, elles auront respectivement 2 000 et 3 000.
« Nous organisons cette vente en collaboration avec la municipalité de chaque ville », a-t-il dit. Les moutons seront marqués selon les catégories pour distinguer les prix. Ainsi les moutons marqués de la peinture verte, qui constituent les premiers choix, coûteront entre 120.000 et 100.000 FCFA ; les prix des moutons du deuxième choix, qui sont marqués en peinture jaune, seront cédés entre 10.000 et 60.000 FCFA ; et les moutons du troisième choix, marqués au rouge, sont vendus entre 60.000 et 40.000 FCFA ».
Pour protéger les populations des spéculateurs qui profitent de cette vente promo pour vendre leurs moutons à des prix exorbitants au nom du gouvernement, M. DEMBELE prévient qu’il aura des banderoles à l’effigie de l’opération à la devanture de chaque site de vente.
Comme l’ont rappelé M.DJIRE, conseiller technique du ministère de l’Elevage et de la pêche et M. DEMBELE, de la DNPIA, l’opération Tabaski met les producteurs et les consommateurs en contact direct pour un approvisionnement qui tient compte du rapport qualité/prix avantageux tant pour les éleveurs que pour les consommateurs.
Pour les exportations, M DJIRE a rassuré que les pays voisins, notamment la Côte d’ivoire, le Sénégal et le Togo ont été ravitaillé en tenant compte de l’effectif important de moutons que notre pays dispose : «L’effectif du cheptel est estimé à 11millions de bovins et 36 millions d’ovins /caprins. Ce qui place le Mali au 1er rang des pays d’élevage de la zone UEMOA et le 2è pays après le Nigeria dans l’espace CEDEAO par l’importance des effectifs. Donc il y en aura suffisamment même après la tabaski », a conclu le conférencier.

Par Christelle Koné

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *