Search
samedi 16 février 2019
  • :
  • :

Vertus de la finance islamique: les étudiants de l’ISPRIC imprégnés

L’Institut des sciences politiques, des relations internationales et de communication (ISPRIC) a organisé le vendredi soir, une conférence débat à l’intention de ses étudiants sur le thème : « Ethique islamique des affaires : les vertus d’une autre finance ».

La conférence était animée par Geneviève CAUSSE, professeur émérite à l’Université Paris-Est et ESCP-Europe.

Selon la conférencière, la finance islamique est celle qui respecte certains principes qui ne sont pas édictés par les banquiers, mais qui résultent de l’économie islamique, c’est-à-dire la philosophie islamique.

Aussi, a expliqué Mme Geneviève CAUSSE, la philosophie islamique découle de la lecture du coran et de la jurisprudence coranique.

Par ailleurs, a-t-elle soutenu, le thème de cette conférence débat est important d’autant plus que nous sommes dans une période où le système financier classique est un peu à bout de souffle. Cela, dit-elle, parce qu’il tolère des opérations de spéculations qui aboutissent à des crises.

« Il faut que ce système financier traditionnel soit revu et les réformes tardent à venir. Pour aboutir à ces réformes, il faut réunir tous les principes, c’est-à-dire revenir à un vrai capitalisme. La dérive à l’heure actuelle c’est qu’on est allé vers un capitalisme financier où les opérations financières ont tant d’importance que celles industrielles et commerciales », a expliqué la conférencière.

Pour elle, la finance islamique permet non seulement de revenir au vrai capitalisme, mais aussi de développer un pays, car accordant plus d’importance aux opérations industrielles et commerciales, que financières.

«L’on a tendance à dire que la finance islamique est sans intérêt, et on ne va pas plus loin. En réalité, ce n’est pas que ça. L’on ne peut pas avoir une opinion sur les banques islamiques en général. Les banques islamiques ont chacune leur comité de la charia », a expliqué Geneviève CAUSSE.

Le représentant du DG de l’ISPRIC, Diademi Abdourahamane, non moins conseiller en charge de la coopération internationale, a affirmé que l’Institut des sciences politiques, des relations internationales et de communication est l’univers des experts qui n’exclut aucun savoir, qu’il soit théorique ou pratique. Il a soutenu que l’ISPRIC offre une formation globale, c’est-à-dire des formations diplômantes et des formations continues.

« Pour pallier à la théorie, l’ISPRIC initie chaque année des conférences qui traitent plusieurs thématiques pour permettre aux étudiants de bénéficier de l’expertise des éminents professeurs, chercheurs et des professionnels de leurs domaines. Ces conférences ont pour objectifs de permettre aux étudiants et auditeurs de bénéficier de l’expertise afin de renforcer davantage les connaissances théoriques qu’ils acquièrent à l’école », a justifié le représentant du directeur.

Pour lui, ces conférences sont importantes dans la mesure où nous sommes dans un monde qui évolue vite et il ne suffit pas d’être bon, mais excellent. C’est pourquoi, soutient-il, l’ISPRIC innove et chaque année en plus des programmes classiques, la chance est donnée à leurs étudiants de bénéficier de l’expertise des conférenciers de haut niveau.

PAR MODIBO KONE

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *