Search
lundi 24 janvier 2022
  • :
  • :

Vidéos de propagandes djihadistes: les preuves du complot de l’occident !

Dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux ces derniers temps, on peut apercevoir de propagande des djihadistes dans un reportage du journal français « Le Monde ». La vidéo expose les méthodes des groupes djihadistes au Sahel pour affronter les armées locales et s’emparer de leurs matériels. Elle souligne aussi comment certaines branches terroristes se déchirent. Pour les internautes, ce reportage confirme la complicité véritable entre la France et les groupes djihadistes en Afrique. Au moment où la grande majorité de l’opinion nationale malienne est mobilisée pour exiger le départ de l’ex-puissance coloniale, la diffusion de cette vidéo qui inspire la complicité, voire le complot des puissances étrangères contre les pays du Sahel ne va pas visiblement arranger les choses entre la France et Mali dont les relations se sont refroidies depuis le mois de mai dernier, à la suite du deuxième coup de force du Colonel GOITA. C’est le sujet de votre Facebookan du jour.

Cheikh Laidouni : On ne peut mener une guerre s’il n’y a pas une réelle conviction à la base, car ni l’argent et ni les moyens ne peuvent résister à l’usure du temps. C’est un des enseignements tirés de la guerre d’Afghanistan.

Âba Kane : Les armes lourdes, qu’ils utilisent, ne tombent pas du ciel, ces armes sont fabriquées par des puissances étrangères que nous connaissons tous, la France ennemie voilée du Mali.

Saidou Zongo : Ils ne sont pas invincibles. Chez nous, c’est la méthode et la stratégie qui manquent. Des officiers qui ont fait des écoles de guerre incapables de savoir ce qu’il faut pour doter efficacement leur armée.

Baye Darou : Ce que la majorité des Sahéliens n’arrive pas à comprendre et qui les font souvent penser qu’il y a une certaine complicité entre l’armée française et certains groupes armés, c’est qu’en ce 21éme siècle, en pleine ère technologique, que des soi-disant terroristes puissent faire des kilomètres pour attaquer des villages ou des camps militaires et retourner dans leurs bases sans que des satellites, capables aujourd’hui de les identifier de petits objets terrestres ne puissent retracer leurs itinéraires.
Orienter un satellite au-dessus du Sahel ne devrait pas coûter 6 millions d’euros par jour, qui correspond aux dépenses journalières de l’armée française.
Parce qu’ils doivent bien avoir un QG, là où leurs armes, véhicules motos et autres logistique sont entreposés.

Soumbil Simpore : ok France complotrice ; comment nous complotons pour sortir de cette impasse. Ne continuons nous pas à boire les champagnes français et se pervertir à la France. Continuons à dormir seulement on va finir ici.

Tarik Bichara : Les Maliens n’ont pas encore identifié leur réel ennemi et ou feignent de le faire. C’est les mêmes qui ont créé les groupes terroristes et qui ont massacré 250 000 de leurs citoyens et fait disparaître 50 000 ; et considèrent le Mali comme leur 6e région militaire. Ce sont les mêmes qui mettent dans les camions les immigrées clandestins maliens dans les camions et les jettent aux frontières ou les mettent aux mains de leurs groupes terroristes.

Kpoz Noriega : et c’est le père noël qui leurs livre les munitions de 12-7 de AK et de RPG7 ? Arrêtez l’approvisionnement en armement via les hélicoptères Puma qui balancent les caisses en bois en plein désert, et ces groupuscules n’existeront plus.

Kamel Bougara : la nouvelle technologie satellitaire permet au pays qui en dispose de situer avec exactitude la position de ces groupes qu’ils peuvent éliminer à tout moment à l’aide de drones. Malheureusement les intérêts priment.

Famara Sylla : alors à quoi sert les drones de dernière génération de l’armée française ? C’est pathétique, c’est incompréhensible. A cause des intérêts étrangers (pétrole, gaz uranium, lithium et….) la France et ses alliés continuent de tuer les pauvres civils pour vider les villages. Hummmm les humains, les destructeurs.

Lyes Aouane : ces groupes permettent aux français de piller les ressources en toute tranquillité et loin des regards vu que certaines zones sont interdites d’accès aux armées des pays du Sahel.

Charles Levan : ce reportage confirme la complicité véritable entre la France et les groupes djihadistes en Afrique. Je ne sais pas si les médias français ont-ils déjà fait un reportage sur la source d’approvisionnement de ces groupes? Toutes ces attaques sont soutenues par les soldats français qui veulent montrer que les militaires de ces pays (Mali, Burkina, Niger) sont des incapables. En Côte d’Ivoire, pendant la crise de 2010-2011, la France a soutenu bec et ongles les rebelles de Dramane Ouattara. D’ailleurs, c’est elle et l’ONUCI qui ont fourni armes, tenues et tout le matériel nécessaire pour tuer les ivoiriens. Il faut qu’on s’unisse pour nous défendre.

Abderrahmane Hammoumi : le Monde enquête sur la force de frappe des terroristes et leur efficacité…et les forces françaises tirent sur un mariage et tuent des civils….pas d’enquête….?

Youga Choco : ces groupes permettent aux français de piller les ressources en toute tranquillité et loin des regards, vu que certaines zones sont interdites d’accès aux armées des pays du Sahel.

Zoenaba Sore : tous les habitants du Sahel savent que c’est à cause des ressources minières que la France instrumentalise les populations vulnérables. Aucun groupe terroriste n’a ces armements. Vous nous prenez pour qui ? Il y a toutes sortes de minerais au Sahel.

Kamel Hacene : ces terroristes criminels, c’est votre produit que vous avez fabriqué ; arrêtez de nous endoctriner par votre histoire, vous êtes les fabricants de ces terroristes (..!..?).

Popo Chenachene : joli documentaire pour appuyer la présence de la France dans la bande sahélienne. Le même scénario que la Syrie, l’Occident invente le danger, l’entretient pour justifier sa présence pendant des années. Il a fallu l’intervention des Russes pour mettre à nue tous ces dessins. France, go home.

Mamadou Keita : tous les régimes au Mali ont tissé d’excellentes relations de coopérations militaires avec la Russie, ça ne date pas d’aujourd’hui. Aucune armée étrangère ne fera cette guerre à la place de l’armée malienne. Aucun pays va nous donner des armes gratuitement comme beaucoup de Maliens pensent.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *