Search
samedi 17 novembre 2018
  • :
  • :

Vol de bétail à Yirimadio Bakorobabougou: Gaoussou Diallo et deux complices arrêtés

Le multirécidiviste voleur de bétail, Gaoussou DIALLO, boucher de son état et deux de ses complices, Mamoutou KANE et Aboubacar BOUNDY, ont été arrêtés, samedi dernier, par la police du Commissariat du 13è Arrondissement. Les 3 malfrats ont été déférés, lundi dernier, devant le Procureur du Tribunal de la Commune VI de Bamako.

Selon le président du Garbal (marché à bétail) de Niamana, le samedi dernier, dans la matinée, un groupe de peuls, un peu loin de leur troupeau, a aperçu un jeune en train d’entrainer 8 veaux, appartenant à un peul venu de Ouenkoro (cercle de Bankass). Le groupe de peuls a suivi les traces de leurs animaux jusque dans une grande cour, sur les collines de Yirimadio Bakorobabougou. Là, ils ont effectivement trouvé les veaux et arrêté le présumé voleur en question.
Ce dernier, pris de panique, a appelé lui-même, les policiers au secours, sous prétexte que des peuls sont sur le point de le tuer et d’incendier son domicile. Sans perdre de temps, les limiers du 13e arrondissement sont arrivés sur les lieux. Ils ont alors procédé à l’arrestation du présumé voleur qu’ils ont conduit au Commissariat audit arrondissement.
Informés de l’arrestation d’un membre de son gang, Gaoussou DIALLO et Mamoutou KANE se sont immédiatement transportés au 13e pour extraire leur élément de là.
Venus également assister leurs camarades marchands de bétail, les responsables des associations des vendeurs de bétail, ayant trouvé, Gaoussou DIALLO et Mamatou KANE à la police, ont fait savoir au Commissaire adjoint que ces deux personnes sont les «cerveaux et patrons du voleur arrêté». Immédiatement, le Commissaire adjoint a ordonné leur arrestation et leur mise en garde à vue.
Ainsi, avant-hier lundi, la presse ayant eu vent de la nouvelle s’est transportée sur les lieux afin de s’entretenir avec les victimes.
Très coopératif, le Commissaire principal du 13e Ibrahim TOGOLA, a mis une équipe de policiers, pour accompagner les victimes, avec la presse sur le lieu où le forfait a été commis.
Sur les collines de Yimimadio Bakorobabougou, les visiteurs ont constaté les réalités au niveau de la cour où les animaux sont gardés et abattus par les présumés voleurs. C’est une cour desserte que les visiteurs ont trouvé. A côté, il y a une autre cour vide où se trouvait un chien, visiblement habitée. Cette dernière serait le domicile d’un autre présumé voleur, récemment lynché à Sanankoroba par une foule enragée et où ses 3 épouses observaient le veuvage. Depuis l’arrestation de Gaoussou, apprend-on, les pauvres dames ont disparu, nous a-t-on sur les lieux.
La même situation de désolation était perceptible au domicile de Gaoussou DIALLO, chef de gangs, à Yirimadio- Kadobougouni. Là, au passage de l’équipe, seule sa sœur était présente.
Le président du marché de bétail a félicité le Commissariat du 13e arrondissement pour la promptitude de son intervention, son professionnalisme et son courage dans l’arrestation de ce malfaiteur de grand chemin, multirécidiviste, connu de tous. Le vieux Boubou CISSE a dénoncé le laxisme de la justice qui a déjà libéré plusieurs fois le voleur Gaoussou DIALLO, au bout de quelques mois.
A notre retour du Park à bétail, le Commissaire de police du 13e Arrondissement, Ibrahim TOGOLA, selon ses propres déclarations, avait fini de faire le dossier et s’apprêtait à transmettre les malfrats et leurs dossiers au procureur de la Commune VI.
Soucieux de traiter ce dossier dans la plus grande transparence, le Commissaire TOGOLA a réitéré à la presse toute sa disponibilité afin que la bonne information soit donnée à la population ; car convaincu que cela découle aussi de la sécurité des personnes et de leur bien, mission principale de la police nationale.

Un multirécidiviste voleur
Il ressort des témoignages de Boubou CISSE que Gaoussou DIALLO a été, depuis des années, plusieurs fois arrêté, mais toujours libéré, après quelques mois de prison.
Aussi, a-t-il fait savoir, Gaoussou DIALLO est un voleur multirécidiviste et bien connu du monde carcéral.
Selon le vieux CISSE, l’année dernière, Gaoussou DIALLO a eu à voler les bœufs d’un cadre des Impôts dans la zone de Sanankoroba. Par hasard, une partie du bétail volé a été découverte dans un enclos appartenant au même Gaoussou DIALLO. Ainsi, sans aucune forme de procès, ces bœufs ont été amenés au Garbal et la police s’est lancée à ses trousses, sans succès.
Ayant obtenu son numéro de téléphone avec un policier, le vieux CISSE lui-même l’a appelé pour lui dire qu’il a beau se cacher, mais un jour, la vérité finira par éclater au grand jour.
Ayant certainement compris qu’il avait peu de marge de manœuvre, après, Gaoussou lui a rappelé au téléphone pour dire qu’il va rembourser les bœufs. Alors, le vieux CISSE lui a demandé de venir pour qu’ils conviennent des modalités. Gaoussou DIALLO a décliné l’invitation de (se voir face-à-face). Toujours au téléphone, il s’est dit prêt à respecter sa promesse. D’ailleurs, il est prêt à verser 350 000 FCFA par tête de bœuf.
Ce compte-rendu a été fait au propriétaire des bœufs. Ce dernier a demandé 375 000 FCFA par tête. Les deux parties sont convenues de ce montant toujours au téléphone, a indiqué le vieux CISSE.
Ainsi, M DIALLO avait commencé à payer l’argent. Il a eu à faire quelques versements, mais il en reste encore un million et quelque à payer, a-t-il fait savoir notre interlocuteur.
Affaire à suivre

Par Sékou CAMARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *