Vulgarisation de l’Accord pour la paix au Mali: les clubs Djiguiya ciblent les jeunes de la CIV

3

«Rôle de la coordination des clubs Djiguiya dans la consolidation de la paix et de la réconciliation au Mali», tel était le thème d’une conférence débat, animé le samedi dernier au Centre Abbé David TRAORE de Sébénikoro.

Initiée par la Coordination des clubs Djiguiya 2007 qui soutient le Président de la République, Ibrahim Boubacar KEÏTA, cette conférence se veut avant tout une contribution à une meilleure vulgarisation de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale, issu du processus d’Alger, auprès des jeunes. Elle vise à soutenir le Président IBK dans sa quête permanente d’une paix durable au Mali.
Le principal conférencier était par Mohamed Elmhedy AG MOUDOU, chargé de mission au ministère de la Réconciliation nationale.
C’était en présence de plusieurs personnalités, notamment des représentants du maire de la CIV, Joseph CAMARA ; du chef de quartier de Sébénikoro, Diby KEÏTA ; du président de la Coordination des Clubs Djiguiya 2007, Sétigui Olivier KANOUTE; du responsable de la jeunesse RPM de la Commune IV, Bakary Issa KEÏTA et d’une foule de jeunes venus pour être mieux informés sur le contenu du document d’Accord.
Selon le président de la Coordination, son organisation a initié cette rencontre pour renouveler son soutien au Président IBK. Un soutien que les militants de cette coordination ne cessent d’apporter au Président de la République depuis le 18 juin 2006, a-t-il fait savoir.
De cette date à nos jours, a-t-il rappelé, la Coordination a 10 ans d’existence, et cela grâce au leadership de ses présidents successifs, à savoir : les honorables Moussa TIMBINE et Karim KEÏTA.
De sa création, la Coordination s’est impliquée dans toutes les activités du parti RPM, dont l’apport et le soutien ont permis l’élection d’IBK à la magistrature suprême du Mali en 2013.
Aujourd’hui, estime M KANOUTE, le soutien au Président IBK, voire au Mali entier, passe nécessairement par l’information et la vulgarisation de l’Accord, qui du reste, demeure comme le seul outil pour faire la paix au Mali.
«La signature du accord, ici même à Bamako, par nos frères qui avaient pris les armes contre le pays sous le leadership de notre camarade IBK nous a encore plus rassuré et nous a poussé à renforcer notre accompagnement à son égard», a-t-il soutenu.
Dans son exposé liminaire, le conférencier, AG MOUDOU, a insisté sur un certain nombre d’aspects et de notion contenus dans le document. Il s’agit notamment des principes de base de l’Accord, à savoir : le retour de l’armée au nord, la police territoriale, les zones de développement des régions du nord, ce que prévoit l’accord en matière de réconciliation, de justice et des questions humanitaires, etc.
Pour une lecture facile de l’Accord 200 exemplaires de dépliant de 20 questions réponses sur l’Accord, avec l’appui du ministère de la réconciliation, ont été distribués aux participants
Dans les débats, les préoccupations des différents intervenants ont porté sur le désarmement, le rôle de la jeunesse dans la mise en œuvre de l’accord, ainsi que la problématique de la réconciliation nationale nation avec la justice comme pierre angulaire.
De même, des intervenants ont souligné des inquiétudes relatives à la création des novelles régions ; à l’installation des autorités intérimaires.
Le conférencier a donné des éléments d’apaisement à toutes ses questions.
Au sortir des débats, le représentant du maire de la CIV, Joseph CAMARA, a tenu à saluer l’engagement des jeunes en faveur de la paix et la réconciliation.
«Sans la paix, on ne peut rien faire au Mali», a-t-il prévenu.
Pour que cette paix soit possible, M CAMARA a invité chacun à faire un effort. «Il faut que chacun soit un artisan de la paix», a-t-il conseillé. Avant d’appeler chaque citoyen Malien à s’impliquer dans le processus de mise en œuvre de l’Accord à travers l’information et la sensibilisation.

Par Abdoulaye OUATTARA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *