XVe sommet de la francophonie : les jeunes et les femmes à l’honneur

Le Centre international de conférences de Dakar, au Sénégal, abritera, les 29 et 30 novembre 2014, la grande kermesse francophone, dédiée cette année à la jeunesse et à la gent féminine comme des « vecteurs d’innovation » à accompagner.

Depuis plus d’un an, hauts fonctionnaires, experts et membres de la société civile sénégalaise, jeunes et femmes se réunissent pour réfléchir sur les différents aspects du thème du XVe Sommet de la Francophonie prévu à Dakar les 29 et 30 novembre 2014: « Femmes et jeunes en francophonie : vecteurs de paix, acteurs du développement », peut-on lire sur le site http://www.francophoniedakar2014.sn.

L’objectif de ce remue-ménage, selon le même site, est de proposer des initiatives concrètes pour répondre aux défis sociaux, économiques et politiques auxquels sont confrontés les jeunes et les femmes qui, ensemble, représentent plus de 70 % de la population des pays membres de la Francophonie.

Les différentes rencontres organisées tout au long de l’année par le Comité scientifique présidé par le Conseiller spécial du président de la République sénégalaise, El Hadj Hamidou KASSE, ont permis de formuler des recommandations importantes à la disposition des chefs d’État et de gouvernement, précise la même source.

Ces rencontres, indique-t-on, partent de la nécessité de mieux informer et former les femmes et les jeunes en adéquation avec les besoins locaux, mais aussi et surtout d’appuyer leurs initiatives entrepreneuriales aux niveaux local, national et international.

Les mêmes rencontres, souligne-t-on, indiquent également la nécessité d’une action concertée des acteurs de la Francophonie : États et gouvernements, institutions, bailleurs de fonds, collectivités locales, entreprises…

Bref, il s’agit d’une dizaine de recommandations à la fois stratégiques et opérationnelles : la constitutionnalisation des droits socio-économiques et culturels des femmes et des jeunes comme l’accès à une terre de qualité, aux facteurs de production, aux capitaux et aux marchés; la création d’un Forum francophone de l’innovation scientifique, technique, culturelle et agricole pour renforcer l’entrepreneuriat féminin ; des mécanismes innovants de soutien et de financement avec par exemple une Banque Francophone de financement pour l’entrepreneuriat jeunes et femmes ; la fluidité de la mobilité scientifique et culturelle au sein de la Francophonie en facilitant l’obtention de visas pour les séjours de durées limitées ; l’appuyer à la circulation des savoirs au sein de l’espace francophone, en élargissant le volontariat international de la Francophonie et en instaurant une académie francophone avec un camp d’excellence ; la création d’une structure regroupant les ministres de la Santé des pays francophones sur les questions de santé ; le renforcement de la prévention via la promotion de l’activité physique et sportive dans les systèmes éducatifs en s’appuyant sur les Jeux de la Francophonie ; l’utilisation du numérique qui offre à la fois des opportunités inédites de formation et d’apprentissage, mais qui représente également un secteur dans lequel de nombreuses initiatives jeunes se développent ; la création des mécanismes opérationnels pour soutenir l’emploi des jeunes et des femmes ; etc.

Par Sidi DAO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *