Search
jeudi 25 février 2021
  • :
  • :

25e anniversaire de l’ADEMA : vers la constitution d’un pôle de gauche Malien

25e mai 1991-25 mai 2016, l’ADEMA-PASJ a 25 ans. Pour célébrer ce quart de siècle d’existence, le Comité exécutif a organisé, hier mercredi, un grand meeting au Palais de la culture Amadou Hampathé BA.

Placé sous le signe de la refondation et du renouveau, ce meeting a été une occasion pour les responsables du parti de lancer un appel pour la constitution d’un pôle de gauche malien face aux nombreux défis qui assaillent le pays. Aussi, le président du parti, le Pr Tiémoko SANGARE, a souhaité voir ses prédécesseurs, Alpha Oumar KONARE, Ibrahim Boubacar KEÏTA et Dioncounda TRAORE s’engager, main dans la main, à la reconstruction de la famille ADEMA déchirée par les querelles d’égo entre les cadres.
Ce meeting a regroupé dans la salle Bazouma SISSOKO, outre les membres du Comité exécutif, l’ancien président de la République par intérim, Dioncounda TRAORE, non moins ancien président de l’ADEMA, l’Ancienne première dame, Mme Adam BAH KONARE, épouse de l’ancien président de la République Alpha Oumar KONARE, les ministres Dramane DEMBELE et Sambel Bana DIALLO, les représentants des partis amis, à savoir : ADP-Maliba, l’ASMA-CFPM ; l’UM-RDA, le RPM, le RDS, les FARE Ankawili, l’URD, le MPR, les élus du parti et une foule de militants et sympathisants.
Se sont succédé à la tribune, le président de la coordination régionale de Bamako, Wali DIAWARA ; le président du Comité d’organisation, le Pr Moustapha DICKO, le représentant de l’Association Adema, le Pr Ali Nouhou DIALLO, la représentante des présidents d’honneur, Mme Ly Madina TALL, le représentant des élus, l’honorable Issa TOGO. Autres intervenants non moins importants au cours de ce meeting, l’ancien président de la République par intérim Dioncounda TRAORE, l’ancienne première dame, Mme Adam BAH KONARE.
Pour la circonstance, tous les anciens présidents de ladite formation, en l’occurrence, Alpha Oumar KONARE et Ibrahim Boubacar KEÏTA, Dioncounda TRAORE, étaient conviés.

En effet, c’est le 25 mai 1991, après le renversement du régime de Moussa TRAORE par le lieutenant-colonel Amadou Toumani TOURE, que l’Association ADEMA se transforme en parti politique et prend le nom d’ADEMA-PASJ (Parti africain pour la solidarité et la justice) qui célèbre ainsi ses 25 ans.
À l’entame des interventions, une minute de silence a été observée à la mémoire de tous les militants disparus.
La grande mobilisation du jour, a fait savoir Tiémoko SANGARE, fait mentir tous les « prophètes du malheur » qui donnaient le parti pour mort.
Cet anniversaire est l’occasion pour les membres de la famille ADEMA de magnifier le passé, afin de comprendre le présent et mieux préparer l’avenir. En ce jour de commémoration du quart de siècle du parti, il a tenu à rendre un hommage mérité aux pères fondateurs du parti, notamment : feu Pr Adrahamane Baba TOURE, feu Pr Abdoulaye BARRY, le Pr Alpha Oumar KONARE, le Pr Mohamed Lamine TRAORE, le Pr Hamadoun DICKO, le Pr Ali Nouhou DIALLO, feu Kadari BAMABA, etc.
Malgré les difficultés qu’il traverse, l’ADEMA est toujours le parti le mieux implanté dans le pays. Il a salué le combat historique de l’Association ADEMA et adressé un salut à la solidarité et l’amitié de l’Association CNID-Faso Yiriwa-ton.
Le 25 mai, c’est aussi l’anniversaire de la création de l’OUA (Organisation de l’unité africaine) qui a vu le jour en 1963, c’est pourquoi il a tenu à rendre un hommage aux pères fondateurs de cette organisation avant d’engager les militants de l’ADEMA à poursuivre et à renforcer l’œuvre entamée par les pionniers de l’indépendance.
Il a lancé un appel historique aux anciens présidents de l’ADEMA ainsi qu’aux membres du premier Comité exécutif pour les inviter à reprendre en main le parti afin de continuer à réaliser le projet de société qui a acquis, par le passé, l’adhésion du peuple malien.
Tant que les valeurs de la sociale démocratie ne sont pas encrées dans notre pays, tant que la fibre panafricanistes reste nécessaire, tant que notre démocratie reste fragile, tant que les risques de partitions du pays seront grands, il dira que le temps est venu de conjurer les démons qui nous séparent, de soigner nos blessures et d’oublier nos égos.
Les partis de l’opposition comme de la majorité incarnent la valeur de la sociale démocratie doivent se réunir au sein d’un front de gauche.
« Ça sera pour nous, la meilleure voie pour honorer les idéaux du père fondateur de la nation, Modibo KEÏTA, que nous venons fêter le premier centenaire en 2015. »
Pour ce grand rassemblement de la gauche malienne, l’ADEMA, pour sa part, est prête à jouer toute sa partition, conforment à sa mission historique, à savoir de travailler à unir les Maliens dans leur diversité pour la résolution des problèmes engageant l’avenir du pays en s’appuyant sur les valeurs de patriotisme.
Ce 25e anniversaire de l’Adema est célébré dans un contexte national marqué par un néolibéralisme sauvage, l’extrémisme, l’intolérance religieuse, le terrorisme international, etc.
L’Accord pour la paix et la réconciliation tarde à être une réalité, à cause des atermoiements et des tâtonnements inhérents aux individus. Malgré tout, l’ADEMA réaffirme son adhésion à cet accord qui a le mérite de faire taire les armes entre les frères d’un même pays.
L’ADEMA a condamné toutes les velléités et toutes les tentatives malsaines visant à saboter le processus de mise en œuvre de l’accord.
Mais avant, le Pr Dioncounda TRAORE et l’ancienne première dame, Adam BAH KONARE ainsi que le Pr Ali Nouhou DIALLO ont, tour à tour, invité le peuple de l’ADEMA à revenir aux valeurs fondatrices du parti pour un renouveau de cette formation politique. Pour le Pr Ali Nouhoum DIALLO, toutes les querelles qui ont secoué le parti de l’Abeille tournent autour des conflits d’égo de ses leaders.
Par ailleurs, l’ADEMA réaffirme son soutien au président IBK. Pour cela, le parti appelle à la naissance d’une plateforme politique plus dynamique que l’actuelle majorité pour soutenir les actions du président IBK.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *